Stainless Steel - The Dudley Family vs. The Colon Family.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stainless Steel - The Dudley Family vs. The Colon Family.

Message par Booker T le Ven 14 Oct - 18:53

Pour tous ceux qui ont rêvé de voir une orgie entre deux familles différentes.
avatar
Booker T

Messages : 250
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur http://attitude-w-c.forum-nation.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stainless Steel - The Dudley Family vs. The Colon Family.

Message par Jé' le Ven 21 Oct - 15:57

Stacy Keibler est chez elle. La belle sort de son lit discrètement, sans réveiller George Clooney qui grommèle dans son sommeil. Il est quatorze heures, ah elle est belle la vie d'acteur ! Keibler saisit quelques habits et se dirige vers sa salle de bain. La duchesse de Dudleyville s'approche de son miroir et se contemple. (Pra', sont content, il va y avoir des photos !



Duchess of Dudleyville. Miroir, mon beau miroir, dis moi ... Oh et puis zut, je ne suis pas n'importe qu'elle idiote en quête de reconnaissance, je sais que je suis la plus belle. Allez Stacy, il faut se préparer, ce soir c'est Stainless Steel.

Stacy enlève son body, oui, Stacy Keibler est nue, mais, désolé, elle enfile rapidement des sous vêtements.

Duchess of Dudleyville. Ce soir, j'aide mes chers cousins à se débarrasser de cette famille de cloportes que sont les Colons. Mais Bubba me l'a dit, je n'ai pas à m'occuper de tous. Je dois seulement m'occuper de cette garce. Cette Stacy Colon. Qui est elle ? Personne ne le sait. C'est une inconnue. La famille Colon se dit la plus célèbre, ils pensent qu'on ne parle qu'exclusivement d'eux. Mais c'est faux. Est ce que c'est cette Stacy qui a tourné dans diverses séries comme Chuck ou How I Met Your Mother ? Non. Est ce que c'est cette Stacy qui couche avec l'homme sur lequel fantasment toutes les femmes de la planète ? Non. C'est peut être cette Stacy qui a été classé dans les cent femmes les plus sexy au monde par le magazine FHM ? Encore non. C'est peut être elle qui a déjà battue des lutteuses célèbres comme Torrie Wilson ou Trish Stratus ? Non. Cette Stacy c'est moi, encore et toujours moi.

Stacy enfile un jean puis un t-shirt. Elle passe maintenant à l'étape maquillage.

Duchess of Dudleyville. Stacy Colon n'est personne, elle n'est rien. C'est une potiche qui sert à amener la famille Colon au nombre de cinq. Elle n'a jamais prit la parole, elle n'a jamais lutté, elle n'a jamais rien fait. Cette femme est l'exemple même de la femme objet, une petite paire de seins sur jambes qui est là pour faire jolie. Je ne suis pas ce genre de femme. Je suis une femme magnifique, mais aussi une femme forte. J'ai lutté, j'ai parlé, j'ai fait des tas de choses dans mes différentes carrières de mannequins, actrice, et surtout lutteuse. Est ce que Stacy Colon a déjà lutté ? On en sait rien. En tapant son nom sur Google, on a strictement rien, pas de match, pas de photos, le néant. En tapant le mien par contre, on a neuf millions de résultats, neuf millions ! Des milliers de photos, des fan pages et tout ce genre de chose. Alors, qui est la plus célèbre ? Moi. Qui est la plus compétente ? Moi, moi, encore et toujours moi. Cette fille n'est qu'une garce, elle ne m'arrive pas en haut du talon aiguille.

Stacy Keibler a fini de se maquillée, elle est fin prête à sortir de chez elle.

Duchess of Dudleyville. Dimanche, la famille Dudley gagnera, c'est une évidence. Et dimanche, je m'occuperai personnellement de cette garce.



Duchess of Dudleyville. I'm gonna show her what a real Stacy can do.

__________
- AWC Tag Team Champions (defended 2 times)
- Longest title reign in AWC history (11/09 - ...)


avatar
Jé'
AWC Tag Team Champ'
AWC Tag Team Champ'

Messages : 3466
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stainless Steel - The Dudley Family vs. The Colon Family.

Message par Jé' le Ven 21 Oct - 15:57

'LSD' Spike Dudley. Cette putain de barbe est trop longue, faut que j'la coupe.



Oui, Spike Dudley, un lutteur, est comme tout le monde. Lui aussi a des soucis quotidiens, lui aussi se rase, lui aussi s'enfile trois rails de coke toutes les deux heures. Spike se dirige vers sa salle de bain, il prend le rasoir, mais le balance derrière lui, en fait, Spike prend juste un ciseau. Ca ne sera pas un rasage intégral, juste une petite taille. L'horloge, elle, indique quinze heures trente deux, et on est le dimanche même de Stainless Steel.

'LSD' Spike Dudley. Fais pas l'con Spike, fais pas le con. C'est fini, fini de décevoir mes frangins, ouais, ça c'est sûr, c'est fini. J'arrête de faire le con, j'arrête de les trahir, j'arrête de les décevoir, C'EST FINI !

Petit coup de ciseaux, et les poils roux (oui, Spike est roux) tombent dans l'évier.

'LSD' Spike Dudley. Mes frangins m'ont attribués une mission, j'la tiendrais. Bubba m'a dit: "Spike, toi tu t'occupes du vieux Colon, Stacy se charge de la pute, Dances With de Orlando et Devon et moi de Primo et Carlito." Ca semble facile, il faut juste que j'trucide un vieux, ouais c'est facile, super facile, hyper facile même ! Haha, j'ai déjà fait encore plus impressionnant, j'ai déjà crevé des mecs de cent cinquante à deux cents kilos, oui, on m'a appelé le Giant Killer ! J'ai battu des mecs comme Bam Bam Bigelow ou Viscera, alors Carlos Colon, un vieux fils de pute de soixante trois ans, j'peux le battre facilement.

Encore quelques petits coups de ciseaux, et Spike ressemble déjà un peu moins à un ogre nain.

'LSD' Spike Dudley. Ce mec n'est rien comparé à moi. Les seuls titres qu'il a gagné, c'était les titres de sa propre fédération ! C'est facile, facile de gagner des titres quand ton adversaire c'est un de tes employés, et qu'il perd volontairement pour pas perdre son job. Ouais, c'est facile de gagner des titres dans ces conditions ! Moi j'ai fait de vrais combats, pas des putains de combats truqués. J'ai gagné sept titres hardcore, un titre cruiserweight et un titre european, et ça dans des vrais matchs, pas dans des putains de matchs truqués ! Carlos Colon j'vais m'le fumer aussi facilement que ce joint qui m'attend sur ma table de chevet.

Spike en a fini avec sa barde et donne maintenant quelques coups de ciseaux sur sa tignasse.

'LSD' Spike Dudley. Le seul truc qu'il a fait sans aide, c'est créer sa fédération, ouais, parce que j'suis sûr qu'il a eut besoin d'aide pour faire ses gosses ! Sa fédération, parlons en, W ... WCW ? Nah, c'pas ça. WWW ? Nah, toujours pas. WWC ! C'est ça, une fédération dont tout le monde se branle. Pourquoi ? Parce que c'est une fed' paumée, perdue sur l'île la plus pourrave du monde !

Non, il ne parle pas de la Corse.

'LSD' Spike Dudley. Et non seulement elle est sur une petite île de merde, qui a moins d'habitants que New York City, mais en plus, même là bas elle n'est pas la numéro une ! Là bas, la WWC est une fédération secondaire, une fédération où luttent ceux qui ont été rejetés de toutes les vraies fédérations, oui, je parle de toi Carlito Colon ! ... Bra, faut que je me concentre sur le vioc. Le vioc, le vioc, le vioc, faut que j'le fume, faut que j'le bute, faut que j'ledéfonce à grands coup de poings dans la gueule !

Spike pose son ciseaux, il semble avoir fini.



'LSD' Spike Dudley. TONIGHT, I'M GONNA KILL CARLOS COLON ! ... Et après j'me roulerai un petit bédo ou deux.

__________
- AWC Tag Team Champions (defended 2 times)
- Longest title reign in AWC history (11/09 - ...)


avatar
Jé'
AWC Tag Team Champ'
AWC Tag Team Champ'

Messages : 3466
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stainless Steel - The Dudley Family vs. The Colon Family.

Message par Jé' le Ven 21 Oct - 15:58



On signe des autographes aujourd'hui. Quelques lutteurs de Cold divertissent le public, ici, on a David Otunga, là bas, c'est Al Snow, le commentateur de Cold. Mais ...

Studley Dudley. Well, well, well ! What do you prefer ? Some low carders who will never reach a championship, or me, the Quintessential Studdmuffin, Studley, I fuck you in your backyard, I fuck you in my backyard and I fuck you in everyone's backyard, Dudley.

Tous les fans se retournent, et tous crient leur joie. Studley, Dances With, Devon et Bubba Ray Dudley sont là. La foule s'agglutine autour d'eux, et Studley passe son mégaphone à Bubba, alors que Devon en tient déjà un.

Bubba Ray. WHO WANTS AN AUTOGRAPH ?! Who wants me to sign a piece of paper that will cost one thousand dollar on eBay ?

Tous les fans gueulent alors que Al Snow se lève, il n'y a plus personne qui fait la queue pour obtenir son autographe.

Bubba Ray. Mais on est pas là pour ça. On est pas des tafioles comme Al Snow ou n'importe quel connard de Cold, on est les champions par équipe de l'AWC, on est les Dudleys Boys !

Huge huge huge pop, et encore y'a pas assez de huge.

Bubba Ray. Si on est là c'est pour vous poser une seule et unique putain de question, et cette question est la suivante: qui d'après vous gagnera le cinq contre cinq à Stainless Steel ?

Les hommes, les fans, les enfants, les nains, les infirmes et même les roux crient le nom de l'équipe la plus titrée de toute l'histoire de la lutte.

Bubba Ray. You got it ! Et je crois que le simple fait que vous tous, bandes d'enfoirés, criez notre nom, prouve à quel point on est populaire. Oui, le monde veut voir les Dudleys, le monde veut nous voir botter les cinq culs de ces enfants de putains de Colons. C'est ça la popularité. Alors pourquoi cette tanche de Carlito pense que sa famille est la plus célèbre de l'AWC ? Pourquoi est ce qu'il pense que tout le monde veut les voir ? Parce qu'il est stupide, voilà tout. Son abruti de frère et lui, l'équipe la plus demandée au monde ? I DON'T THINK SO ! Tout le monde s'en branle d'eux. Eux ne sont pas les champions par équipe de l'AWC, eux ne luttent pas ici depuis Attitude 1. C'est facile de faire comme eux et dire qu'on est là depuis le début, mais dans leur cas, c'est faux. Ils ont lutté à Attitude 1, puis se sont barrés, parce qu'ils savaient qu'on leur ferait payer leur victoire acquise en trichant sur nous. Ils ne sont revenus qu'à Ground Zero ! Mais nous, on est réellement là depuis le début. Tout le monde parle de nous, tout le monde ! Christian parle de nous, Triple H parle de nous, Shawn Michaels a parlé de nous dans son Heeartbreak Hotel, les Kings of Diamonds, da' Trouble Shootaz' disent qu'ils veulent nous battre à tout prix, Helms ne s'est pas remis de la raclée qu'on lui a mise et parle encore de nous ! Est ce qu'on peut en dire autant d'eux ? Non. Est ce qu'ils ont eut le dernier mot de deux shows consécutifs, faisant passer tour à tour le challengeur numéro un au titre mondial et le champion suprême à travers des tables ? Encore non. WE ARE THE BIG DEAL ! EVERYONE IS TALKING OF US ! AND NO ONE CARE ABOUT THOSE FUCKIN' COLONS !



Bubba Ray. J'entends déjà d'ici le discours pompeux et totalement ridicule de Carlito. Il dira qu'on a eut plusieurs défaites, notamment contre une équipe bidon comme Rodriguez et Kozlov, ils diront qu'ils sont meilleurs que nous, ils diront encore et encore et encore et encore qu'ils sont la famille la plus célèbre de ce monde.

Devon. Gna gna gna, THEY GOTTA SHUT THEIR MOUTHS !

Bubba Ray. Ceux qu'ils disent, j'me torche le cul avec. Oui on a perdu certains matchs, et ? Nous quand on perd, on s'enfuit pas, on part pas en vacances par peur, par lâcheté. Et puis on a aussi gagné des matchs. Qui on a battu ? Ah oui, DA' TROUBLE SHOOTAZ' ! Vous savez ? Cette équipe constituée de Homicide et Sabian, ce même Sabian qui a battu Carlito comme une pauvre petite merde. On a perdu des matchs, mais ont en a aussi gagné, ce qui n'es pas le cas de certaines équipes. A bon entendeur: j't'encule toi et ta famille de tanches !

Ca s'agite autour des frères Dudleys, on prend des photos, on donne des tapes amicales sur les dos des quatre hommes. C'est alors que Studley donne son mégaphone à Dances With, ce con a apprit à parler anglais ?

Bubba Ray. Je sais que les Colons ont besoin de parler espagnol pour rester un minimum cohérent dans leurs discours. Et comme ces connards n'ont pas été foutus d'apprendre notre putain de langue bien qu'ils vivent aux états unis depuis des années, mon dégénéré de frère Dances With ici présent va faire l'interprète.

Bubba écarte le mégaphone et parle à l'oreille de son frère qui a été conçu dans une réserve d'indien et élevé au Mexique. Une fois que Bubba a fini, Dances réfléchit quelques secondes et prend la parole dans le mégaphone que son frère nymphomane lui a tendu.

Dances With. Aqui esta los Estados Unidos. Aqui no esta Porto Rico. Aqui, no es posible de ser un grande luchador cuando esta como este perros. Aqui, hay que estar determinado, ducho y inteligente para estar un grande luchador. Nuestra familia tengo todas estas cosas. Nuestra familia va a gagnar este match !

Bubba Ray. In three words, WE FOCK YA' !



Bubba Ray. Who the fuck the Colons think they are ? Ils ne sont rien, RIEN ! Leur équipe a gagné quoi, trois, quatre titres ? Super, quel exploit ! Ils ont unifiés les titres par équipe de Stamford ? Génial ! Nous, on a gagné vingt quatre putains de titre, on a pas fait un semblant d'unification, on fait une vraie unification entre les titres par équipe de la WWF et de la WCW. Le simple fait que Carlito se dise le meneur d'une famille légendaire est risible. Ils n'ont strictement rien fait dans leurs putains de carrières pathétiques. Le seul palmarès de Spike est plus conséquent que celui de toute leur famille !

Devon. Moi il y a autre chose qui me chiffone, bro'. Le fait qu'ils fassent tout comme nous, oui, comme nous. Carlito s'impose en meneur de la famille, comme toi. Comme toi c'est lui la tête. Comme toi il dit que lui et sa famille ont été invités partout, au Mexique, dans des fédérations indépendantes et tout ce bordel. Primo, comme moi, parle peu. Comme nous, ils se revendiquent meilleure équipe de tous les temps. Étrange, non ? Oui, c'est vachement étrange ! ... Sauf que dans notre cas, c'est vrai. On a réellement été invité dans des fed' indépendantes, la CMLL nous a inviter entre Attitude 2 et Attitude 3. On est la meilleure équipe de tous les temps, mais pas parce qu'on le dit. On l'est par notre palmarès, par nos fans, et par l'avis des plus grands spécialiste de cette putain de planète. Si Primo ne parle presque pas, c'est parce qu'il est demeuré, si je parle peu, c'est parce que je suis un homme d'action et non de parole. Lui, quand il parle, il dit de la merde, il se ridiculise. Quand je parle, comme actuellement, je fais mal. Très mal.

Bubba Ray. At Stainless Steel, Colons are gonna see ... Yeah, they're gonna see ... That you should never ... EVER ! ... Fuck up ... WITH THE DUDLEY BOYS !

Devon. Testify.

Bubba Ray. WE'RE GONNA BEAT THE COLONS !

Devon. Testify.

Bubba Ray. WE'RE GONNA KILL THOSE MOTHERFUCKERS !

Devon. OH TESTIFY !

__________
- AWC Tag Team Champions (defended 2 times)
- Longest title reign in AWC history (11/09 - ...)


avatar
Jé'
AWC Tag Team Champ'
AWC Tag Team Champ'

Messages : 3466
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stainless Steel - The Dudley Family vs. The Colon Family.

Message par the Colons le Sam 22 Oct - 12:37

Cagibi Maison des Dudleyz, samedi 22 octobre, 12H09.

BUBBA RAY - Spike, lâche cette putain de coke et viens nous mettre un film porno !

SPIKE DUDLEY - T'as raison... j'vais aller me fumer un joint ou deux.

BUBBA RAY - Tu me trouves une cassette où deux gonzesses sont en train de baiser, d'abord !

SPIKE DUDLEY - Je serai en meilleure condition pour chercher une fois défoncé.

BUBBA RAY - Tu te fous de ma gueule ?

SPIKE DUDLEY - Ouais.

BUBBA RAY - Arrête tes conneries et cherche ! Depuis que Joël n'est plus là, je n'en trouve plus une seule. Il ne les a quand même pas toutes embarqué ?

SPIKE DUDLEY - Tiens, en v'la une.

BUBBA RAY - Où est-ce que tu l'as trouvé ?

SPIKE DUDLEY - Sous le cul de Devon.

BUBBA RAY - Ah ouais, j'ai pas pensé à chercher à cet endroit.

Bubba met la cassette et allume la télé.

BUBBA RAY - C'est bon, tu peux aller te le fumer, ton bedo.

SPIKE DUDLEY - J'en suis déjà à mon deuxième.

Une image apparaît enfin à l'écran. Mais ce n'est pas celle que Bubba attendait.



BUBBA RAY - Qu'est-ce que c'est que ces conneries ?!

SPIKE DUDLEY - C'est ces joints qui sont excellents ou c'est vraiment cet enculé de porto-ricain qu'on voit à l'écran ?

BUBBA RAY - Quelle cassette est-ce que tu m'as donné, Spike ?

SPIKE DUDLEY - Apples and sex.

BUBBA RAY - Oh, les enculés.

SPIKE DUDLEY - La question que j'me pose moi, c'est comment cette cassette est arrivée sous le cul de Devon.

Les deux hommes se retournent vers l'écran et crachent dessus en même temps, lorsqu'ils aperçoivent toute la famille des Colons, devant un pupitre.



CARLITO - Arrêtez de nous cracher dessus les gars, ça ne fait que vous rendre plus con que vous ne l'êtes déjà.

BUBBA RAY - Ce fils de putain est en train de se foutre de nous !

CARLITO - Et je suis prêt à parier qu'étant donné que j'ai parfaitement bien deviné ce que vous étiez en train de faire, vous êtes maintenant en train de m'insulter, right ?

BUBBA RAY - SON OF A BITCH !

CARLITO - Mais cessons de parler de choses et de personnes inutiles. Vous voulez savoir pourquoi une cassette des Colons est arrivée jusqu'à chez vous ? Je vais vous l'expliquer. Nous sommes ici à Dudleyville, "votre" ville. Avec ma famille ici présente, nous avions décidé de louer cette arène et de faire de la pub à travers toute la ville concernant une conférence que nous allions tenir ici-même, concernant vous, les Dudleyz. Et c'est ce que nous avons fait. Lors de cette conférence, nous voulions dire au monde entier à quel point notre dominance et notre victoire étaient évidentes. Nous voulions dire au monde entier que dans une semaine, nous allions foutre une telle raclée aux Dudleyz, qu'ils auront honte de se regarder à nouveau dans un miroir, au milieu du cagibi qui leur sert de maison. Nous voulions dire au monde entier que nous allions tellement vous botter le cul, vous, famille de putes qu'est celle de Dudleyz, que votre habitat, qui fait la taille d'un de mes placards, n'aura pas assez de place pour contenir le sang qui coulera de vos fronts, l'immense humiliation que vous allez subir et la déception avec laquelle vous allez repartir de Stainless Steel. Mais après plus d'une semaine de publicité, nous n'avons eu que, pour être précis, vingt-quatre... oui, j'ai bien dit seulement vingt-quatre putain de réponses ! Et aujourd'hui, même ceux qui nous ont répondu n'ont pas daigné faire le déplacement pour entendre parler de vous. Et cela veut tout dire, Dudleyz. Cela veut dire que votre nom n'attire plus que vos amis les plus proches... les rats et les cafards.

SPIKE DUDLEY - Pose cette batte, Bubba !

CARLITO - M-... qu'est-ce que tu es en train de foutre, Primo ?

En effet, le cadet de la famille est en train d'enlever sa veste, sans réelle raison apparente.



PRIMO - Il fait chaud et je n'ai plus de jus de pomme pour me réhydrater, alors je fais avec les moyens du bord, j'enlève ma veste.

ORLANDO - Cousin, j'ai avec moi une incroyable invention qui s'appelle une bouteille d'eau, si tu veux.

PRIMO - Une bouteille d'eau ? Tu te fous de moi ?

CARLITO - ¡ Cállate ! Revenons-en au plus important, malgré cette salle vide, nous avons décidé de maintenir cette conférence et de vous la filmer, pour vous l'envoyer sous un nom qui, bien évidemment, vous forcera à la regarder.

ORLANDO - Une belle bande de branleurs !

CARLITO - Pourquoi ? Tout simplement parce que nous avons un message pour vous et nous allons tâcher d'être clair, net et précis. Votre famille n'a tout simplement aucune chance de remporter le match, ce dimanche. Vous avez presque trente titres au cumulé à votre actif ? And what ? Certains des membres de votre famille sortent du trou du cul du monde ! Voila la différence qu'il y a entre vous et nous, entre les Dudleyz et les Colons. Contrairement à vous, nous sommes tous des lutteurs pur et dur. Nous nous sommes entraînés durant des années pour devenir des professionnels accomplis et reconnus, nous avons tous un palmarès à notre actif et nous n'avons pas besoin de chanter, de danser, de parler des dizaines de langues, de gueuler comme des cons sur tous les toits que nous avons gagné plus de vingts titres ou de nous défoncer avec de la cocaïne et des joints pour paraître crédible au monde entier et pour prouver que nous sommes des wrestlers, des vrais. Quand les Colons débarquent dans une aréna, tout le monde ressent les auras de lutteurs qui débarquent. Nous respirons, nous buvons, nous mangeons, nous dormons, nous vivons pour et avec la lutte. La lutte est pour nous ce qu'est le sexe, les putes et la drogue pour vous, une addiction, une passion. Et voila l'immense écart qu'il y a entre nos deux familles, voila ce qui nous différencie le plus. We are true wrestlers, you are son of bitches who love drugs, sex and violence, only. Notre différence est sociale, physique et mentale. Vous faîtes honte à la lutte et à tous les autres lutteurs qui vous ont précédé et qui vous succèderont.

BUBBA RAY - Laisse-moi Spike, je vais carboniser ces enculés !

SPIKE DUDLEY - Tu ne vas quand même pas foutre le feu à la télé, tu risques de brûler toute la piaule !

Loin de savoir tout ce qui se passe chez les Dudleyz, Carlito poursuit.



CARLITO - Redescendez sur Terre, Dudleyz. Les Colons sont plus talentueux, plus charismatiques et plus titrés que vous. Demandez à un vieux fan de lutte qui il connait le plus, votre père, Dudley ou mi padre, Carlos Colons Senior, la comparaison n'est même pas possible. Demandez aux fans actuels de l'AWC qui ils préfèrent voir et prendre comme exemple, votre frère vieux et toujours défoncé, Spike Dudley ou mon cousin combattif, cash, trash et qui n'a jamais rien abandonné dans toute sa putain de vie, Orlando Colon ! Demandez aux gens que vous croisez dans la rue ce qu'ils préféreraient, être riche ou pauvre ? Savoir parler correctement ou être vulgaire et ne pas savoir compléter une phrase sans y placer une insulte ? Être à la tête d'une fédération connue mondialement ou avoir pour seule richesse une télévision des années '80 ? Avoir un lit qui pourrait accueillir dix personnes ou dormir sur des bancs, sur lesquelles on a posé un drap, pour les transformer en lit ? Avoir perdu vingt ans de sa vie à combattre par équipe et à réunir vingt-quatre titres, prestigieux certes, ou être à la tête, en à peine dix ans de carrière, de plus de treize titres mondiaux et d'une dizaine d'autres titre ? Come on guys, autant demander à quelqu'un si il veut être un sans abri ou un homme riche, un geek inconnu ou Bill Gates, un basketteur amateur ou Michael Jordan, un golfeur du dimanche ou Tiger Woods, un petit footballeur de rue ou Zinedine Zidane, un chanteur de karaoké ou les Beatles, la réponse est évidente et elle est en notre faveur, and that's cool.

SPIKE DUDLEY - Putain, mais réveille-toi et viens m'aider, Devon !

CARLITO - C'est bien beau d'avoir plus de vingt titres à son actif, mais qu'est-ce que tout ça veut dire finalement, quand on est dans votre cas ? Qu'est-ce que ces vingt-quatre titres signifient pour des hommes qui sont rabaissés à perdre et à abandonner face à des clowns comme Ricardo Rodriguez et Vladimir Kozlov, dans ce qui est censé être leur spécialité ? Qu'est-ce que tout cet or signifie quand on est réduit au point d'être content et fier de prendre les titres des mains d'une pseudo-équipe qui a été formé sur le tas et par obligation ? Qu'est-ce que ces vingt-quatre titres ont de si fantastique, si même après les avoir remportés, on est obligé d'aller chialer comme des gonzesses chez le boss et d'aller demander par nous-mêmes un title shot, à Stone Cold Steve Austin ? A quoi ont servi ces vingt-quatre titres et ces quinze ans de carrière, si même après tout ça, une équipe comme les Road Warriors restent meilleurs aux yeux du monde entier ? Huh ? C'est comme si je me vantais d'avoir gagné au loto et de tout de même retourner vivre dans mon deux pièces. C'est comme si une promotion précédait un renvoi. C'est comme si je faisais dix ans d'études après le bac pour finalement finir dans l'épicerie de mon quartier, ça n'a aucune utilité, ça n'a aucun sens, ça n'a aucune valeur.

ORLANDO - Period !

CARLITO - A présent, je vais laisser la parole à mi hermana, Stacy Colon.

En effet, la femme de la famille s'avance et prend la place de son frère.



STACY COLON - Gracias hermano. Nous avons bien assez parlé des Dudleyz, à présent, parlons maintenant de mon adversaire direct lors de ce match, Stacy Keibler. Je vais être très honnête avec toi ma petite Stacy, je n'ai pas l'attention de me faire éliminer avant de t'avoir affliger la leçon de ta vie. En plus de faire honte à mon nom, tu fais, tout comme tes cousins, à toutes les lutteuses présentes sur cette Terre. Tu es le genre de femme qui m'insupporte, qui n'est là que pour bouger son petit cul et pour remuer ses seins, et qui participe grandement à l'image des lutteuses que je veux supprimer à tout jamais, celle des "objets" qui ne sont là que pour exciter tous les hommes en manque de sexe et qui ne sont bonnes qu'à poser nue dans playboy. Poser dans ce magazine en est même devenu un but et une obsession pour toutes les femmes de ce business, à cause de filles comme toi. Mais contrairement à ces sluts, je suis une femme d'honneur en plus d'être une vraie lutteuse. Mon seul but est de remporter le plus de titres possibles, féminins ou non. Je ne suis pas là pour faire des strip-teases, des danses sensuelles autour d'une barre de fer, pour enlever mon soutien-gorge pour exciter et augmenter l'audimat, pour danser comme une salope autour d'un lutteur, pour remuer mon cul pour le plaisir des autres ou encore pour embrasser un autre homme ou une autre femme pour choquer et pour attirer l'attention, non. Je suis là pour prouver au monde entier qu'une femme vaut bien plus que la plupart des hommes. Je suis là pour lutter, parce qu'une lutteuse, ça lutte !

STACY KEIBLER - Ne me dîtes pas que vous êtes en train de mater cette... chose.

SPIKE DUDLEY - Oui, c'est ça, Bubba a une batte à la main et est rouge de colère et moi, j'essaye de le retenir depuis plus de vingt minutes, alors que je pourrais être en train d'en fumer de la bonne, mais en même temps, on trouve le moyen de mater la pute hispanique, tu as tout compris, Stacy ! Aide-moi à sauver cette foutue télé, qui est mon seul divertissement dans cette piaule de merde, quand je n'ai plus de bedo à descendre, au lieu de dire des conneries !

STACY COLON - Je me demande comment une femme comme toi peut exister sur cette Terre. Sans les hommes, tu n'es rien et c'est bien ça le problème. Une vraie femme n'a pas besoin d'un porc ou d'un autre de ses cousins pour se mettre en valeur et pour passer au premier-plan. Une femme n'a pas besoin d'un acteur mondialement connu pour se faire remarquer. Une femme n'a pas besoin d'un magazine people pour faire parler d'elle. Une femme n'a pas besoin d'un classement ridicule pour se trouver belle. Quand une femme, une vraie femme veut quelque chose, elle l'obtient, seule. Tu n'as jamais, ou pas assez longtemps été livré à toi-même dans ce business, ce qui explique ta naïveté. Tu ne te rends pas compte qu'à côté de tes amies sans cervelle que tu as pu croiser à Stamford, il y a d'autres femmes, plus déterminées, plus talentueuses, plus intelligentes, tout simplement meilleures que toi et ta bande de putes, qui elles, quand tu les croiseras sur un ring, ne te feront aucun cadeau. And bad news Stacy, je suis l'une d'entre elles. Je me doute bien que chez les McMahons, tout était rose et tout était beau pour toi, mais quand on se croisera sur le ring, ce dimanche, tu vas rapidement comprendre que la lutte, c'est du sérieux. A Stainless Steel, j'attends de combattre une vraie lutteuse, si tu ne te sens pas capable d'en être une, pour un soir seulement, je te conseille de rester bien au chaud avec ton acteur chéri, sinon, c'est à l'hôpital qu'il te retrouvera.

STACY KEIBLER - Espèce de...

Stacy s'écarte et Carlito revient devant le micro, alors que Keibler est à la limite de l'implosion.



CARLITO - And tha-...

Stacy prend la batte des mains de Bubba et détruit d'un coup sec la télévision ! Spike lâche enfin son frère qui reprend la batte et s'acharne le magnétoscope, sur la cassette et sur les débris de la télé.

BUBBA RAY - YOU'RE NOTHING ELSE THAN SON OF BITCHES !

STACY KEIBLER - And sluts !

SPIKE DUDLEY - Et merde, j'vais aller me fumer un joint, moi.

Coupez. Prendre plaisir à faire un RP, c'est vraiment énorme.
avatar
the Colons

Messages : 564
Lutteur Incarné : the Colons.
Attitude : Tweener.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stainless Steel - The Dudley Family vs. The Colon Family.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum