Attitude #13.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:38

Avant que le show de ce soir ne commence, passons par le parking de l'arène afin d'y retrouver les premiers arrivés et ce soir, il s'agit de Bill DeMott et d'Andy Leavine qui arrivent ensemble dans le légendaire pick-up rouge de celui que l'on surnomme Silent Rage.

Andy Leavine – Here we are.

Bill DeMott – Thank's for the ride, big Andy. Je vais directement aller profiter de la salle de musculation avant que tout le monde arrive, alors on se voit plus tard.

Andy Leavine – You're welcome, see you later.

Les deux hommes s'échangent une poignée de main virile et se laissent. Bill DeMott récupère ses affaires dans le coffre du pick-up et prend la route de la salle de musculation. Bill DeMott, toujours très à l'aise, salue quelques techniciens en prenant soin de se foutre de leurs gueules. Le commentateur de l'Attitude Wrestling Corporation arrive enfin à destination.

Bill DeMott – What the fuck is going on here ?



? – Hello, Billy.

Bill DeMott – Explique-moi comment est-ce que tu as fait pour rentrer ici, huh ?

? – Au début, j'ai cru que je n'y arriverais pas mais après quelques minutes de conversation avec ce travailleur non-déclaré, un peu de menaces, un peu de charme, des yeux doux, un faux numéro de téléphone à disposition et un autographe, il était doux comme un agneau... Encore un peu et c'est lui qui me donnait cent billets pour me laisser entrer dans le building.

Bill DeMott – On savait tous que tu étais du genre à bouger ton cul dans tous les sens pour arriver à tes fins, mais je ne savais pas que tu le faisais contre rémunération.



? – Tu ne tenais pas le même discours à Vegas.

Bill DeMott – What are you talking about, bitch ?

? – Whatever. Je crois que l'Attitude Wrestling Corporation n'a pas besoin d'un nouveau scandale à la Andy Leavine après ce qu'il s'est passé la semaine dernière lors de Stainless Steel, pas toi ? Pas besoin d'en arriver là, néanmoins. Je ne voudrais pas mettre ton mariage en péril sur de simples spéculations, hein. L'Attitude Wrestling Corporation a déjà eu son lot de drama pour le moment. Et puis, what happens in Vegas stays in Vegas.

Bill DeMott – Ne joue pas à ça avec moi et arrête de me menacer petite pute, got it ?

? – Nous n'y sommes pas encore, ne commence pas à monter sur tes grands chevaux. Je voulais juste savoir si l'Attitude Wrestling Corporation n'avait pas un poste à pourvoir pour le moment... Mon projet professionnel consiste toujours à devenir la plus grande lutteuse de tous les temps.

Bill DeMott – Arrête de rêver Rima. Maintenant, tu prends tes talons aiguilles de stripteaseuse, ton écharpe en chocolat et tu te casses de mon arène aussi rapidement que tu y es rentré. Je ne te le dirais pas deux fois, ne m'oblige pas à employer la force.



Rima Fakih – Puisqu'il en est ainsi, dommage. Nous serons amenés à nous revoir Billy, ne te fait pas de soucis.

Bill DeMott – C'est ça.

Rima Fakih, miss USA 2010, récupère son sac à main de pétasse et s'en va en roulant du cul. Sans vraiment comprendre ce qu'il vient de se passer, il semblerait que les récents malheurs d'Andy Leavine donnent de nombreuses idées à certaines personnes, désireuses de rentrer dans la grande famille qu'est l'Attitude Wrestling Corporation.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:38

IT WAS LAST WEEK.
...
STAINLESS STEEL, LIVE FROM PHOENIX, AZ.



Mister Anderson est sur le point de trouver le coupable de l'attentat envers John Cena, mais Wade Barrett a quant à lui des soupons envers Anderson lui-même.



Stone Cold à quant à lui la réponse à cet attentat, mais Anderson lui a fait perdre son temps et ce dernier se prend un stunner tout comme ses trois suspects.



CM Punk ne supporte pas de voir un clown lui prendre son spot à Attitude, il veut botter le cul de Santino pour obtenir le spot qui lui revient de droit, mais l'italien l'emportera sur le straight edge.



Alberto Del Rio est de retour, il veut se venger du Suisse et par conséquent l'affronte à la place de Ricardo. Et ce sera finalement Claudio qui retournera dans son pays.



Danielson voulait venir une nouvelle fois aider de son ami, mais Velvet n'a rien voulu entendre. Cependant la demoiselle et Gregory Helms se feront battre par deux gangsters assoiffés de sang.



Après un match palpitant entre Shelton Benjamin et Edge, un nouveau champion Corporation voit le jour. La Rated R Superstar obtient la victoire, et le titre.



Un combat incroyable entre les deux hommes qui ont lutté dans le premier Hell in a Cell de l'histoire, un combat remporté par l'Undertaker, qui prend sa revanche, quatorze après.



Lauren veut qu'Andy souffre autant qu'elle a souffert, mais ce dernier veut seulement récupérer sa famille, alors que Jericho et Lauren ne l'entendent pas de cette oreille.



En effet, grâce à l'intervention de Lauren, Jericho ressort vainqueur du match. Cependant, Trish fait éclater le vrai visage de Lauren au grand jour. Cette dernière finira KO, tout comme Jericho, ne jamais réveiller la rage du Silent Rage.



La guerre entre la famille Colon et Dudley se termine sur un No-Contest suite à l'intervention de Stone Cold qui a changé les règles du match, en un steel cage elimination tag team match.



L'homme qui a piégé la voiture de John Cena lors de Ground Zero a était arrêté par les agents du SWAT. Cet homme ? Wade Barrett.



Un Main Event palpitant qui voit Christian Cage conserver son titre et mettre fin à la série de victoire de Triple H. Christian annonce qu'il se retire, avec le titre d'Attitude.



AND NOW, ATTITUDE CONTINUES
...
THIS IS ATTITUDE NUMBER THIRTEEN LIVE FROM AUSTIN, TX.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:38

ATTITUDE WRESTLING CORPORATION.



IT'S TIME TO CHOOSE THE RIGHT ATTITUDE.



« GIVE ME A HELL YEAH ! »

UNLEASH HELL.



« YOU LITTLE SUMBITCH ! »

AUSTIN 3:16 JUST WHOOPED YOUR ASS.



« WHAT ? »

THIS IS A NEW WRESTLING ERA.



« WHAT ? »

HOSTED BY THE TEXAS RATTLESNAKE, BEER DRINKER...



« THE TOUGHEST SUMBITCH OF WRESTLING HISTORY ! »

STONE COLD STEVE AUSTIN !



« OH HELL YEAH ! »

ARRIVE, RAISE HELL, LEAVE.



« WHAT ? »

THIS IS NOW...



« AND THAT'S THE BOTTOM LINE... »

THIS... IS... ATTITUDE !



« CAUSE STONE COLD SAID SO ! »
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:39

Jamais, oui jamais je n'aurai pensé à refaire cette introduction. Je me souviens juste d'avoir commencé cette dernière par le fameux discours de la Team Rocket, mais il n'en sera rien aujourd'hui. Ce foutu bug de forumactif nous a bien niqué, mais l'AWC se relèvera facilement d'une si petite attaque. Comme si un petit bug de cette envergure pouvait avoir une quelconque conséquence sur le navire. Car ce navire en a connu des vertes et des pas mûres et pourtant il est là. L'Attitude Wrestling Corporation est un peu comme un phénix. A chaque fois elle renaît de ses cendres. C'est un avis aux futurs bugs, attaques ou autres, à chaque fois l'AWC se redressera. Je me dis quand même, qu'heureusement que Stainless Steel n'a pas disparu car refaire un Pay Per View de cette qualité m'aurait davantage fait chié. Sur ce, on va pouvoir passer à la suite avec le fameux tour des pancartes que tout le monde attend évidemment.



Et le pire dans tout ça c'est que je me souviens d'aucune idée de pancartes que j'avais eu. Si c'est pas chiant tout ça. Reprenons notre sérieux et commençons avec un groupe de Peeps de Christian Cage venu rendre un dernier hommage à leur capitaine qui a décidé de quitter l'AWC. On a aussi le droit à quelques pancartes pour Triple H avec un magnifique : "Game Over !" On a aussi le droit à un : "Welcome Back Alberto" en l'honneur du mexicain de retour à l'AWC. Un fan venu droit du ghetto a l'attirail complet des TroubleShootaz ! On l'entend gueuler qu'il veut le cul de Velvet Sky. En parlant de cette dernière, un groupe de femmes semble lui vouer un culte suite à son combat lors du Pay Per View. On notera également un groupe d'afro-américains voulant voir Mark Henry remporter le Main-Event de ce soir. On conclut ce tour des pancartes avec une inscription qui va faire plaisir à notre commentateur adoré, Bill DeMott puisqu'on a le droit à : "Bill DeMott & Rima forever !"


« AUSTIN ! AUSTIN ! AUSTIN ! »

Ah oui, le public est déchaîné ce soir, il est tout simplement en folie. L'arène est en ébullition et ce n'est pas pour nous déplaire. Il faut dire que cette soirée doit nous répondre à de nombreuses questions. En effet, Dimanche dernier, le Pay Per View Stainless Steel nous a posé encore plus d'interrogations qu'on a eu le droit à de réponses. Comment la Corporation va-t-elle réagir au départ de Christian Cage ? Quel avenir pour l'Attitude Championship ? Quel avenir également pour Wade Barrett emmené par le SWAT ? Stone Cold Steve Austin s'impliquera-t-il dans cette affaire ? Les Dudleys et les Colons en resteront-ils là après ce Draw lors du Pay Per View ? On voit mal les porto-ricains en rester là après avoir frôlé les titres. De même, Stainless Steel a couronné un nouveau champion en la personne de Edge, Sex Celebration à prévoir avec Lita ? Plein de questions qui trouveront un début de réponse ce soir. La route vers Frozen Throne débute.



Faut croire que Bill DeMott a perdu quelques kilos.

Bill DeMott – Bonsoir à toutes, bonsoir à tous et bienvenue pour ce nouveau numéro d'Attitude : wrestling not matters. Ce soir, nous aurons longuement l'occasion de revenir sur Stainless Steel qui a eu lieu la semaine dernière, soirée que l'on est pas prêt d'oublier. Mon partenaire à ma droite est toujours Book-... What do you read ?

Booker T – People !

Bill DeMott – Are you freakin kidding me ?

Booker T – Come on, Bill. Tu ne croyais quand même pas que tu allais passer dans la presse à scandale sans que je n'y jette un coup d'oeil, huh ? Listen : "Le célèbre commentateur de l'Attitude Wrestling Corporation aurait été vu en compagnie de Rima, dans un hôtel de Las Vegas, le samedi soir ainsi que le lendemain matin. Un employé de l'hôtel confirme cette version des faits et tout porte à croire que notre ancienne Miss soit tombé dans les bras de son ancien coach."

Bill DeMott – Bullshits.

Booker T – Come on, Bill. De toi à moi, d'un ami à un autre, raconte moi ce qu'il s'est passé. Tu sais, je ne suis pas là pour te juger contrairement à ces pseudo-journalistes. Tu sais que tu peux tout me dire. Tu te l'es faite, dawg ?

Bill DeMott – Je n'ai jamais foutu les pieds à Las Vegas, pas depuis l'année dernière, et non, je n'ai pas eu de relation avec Rima Fakih.

Booker T – Come on, Bill. Comment est-ce que tu expliques sa présence en coulisses avant le début du programme, qu'est-ce qu'elle te voulait ? En tant que bon époux, je peux t'aider, te donner des conseils, trouver les mots juste, faire en sorte que...

Bill DeMott – Faire en sorte de fermer ta gueule et de brûler ce torchon, ouais ça tu peux. J'en ai fini de parler de ça avec toi, je n'alimenterai pas de fausses rumeurs. Alors faisons ce que nous avons à faire, commentons ce show.

Booker T n'insiste pas, le programme va enfin pouvoir débuter, mais le mal est fait. Un malaise s'installe entre les deux hommes, espérons que le show fasse oublier cette triste histoire.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:39

Et pendant que ça se chamaille à la table des commentateurs, en ringside on s'agite, visiblement ça va vite bouger et on se prépare même à quelque chose qui va ressembler, dans les grandes lignes, à une arrivée rapide, une putain de scène de ménage express, et un départ express.





Steve descend rapidement la rampe en ne jetant qu'un bref coup d'oeil à un fan en ringside affichant fièrement un t-shirt 3:16. Steve, étrangement, ne perd pas de temps à faire ses taunts sur les quatre coins du ring et s'empare directement d'un micro.


Stone Cold – Putain j'ai mal au crâne. What ? J'ai une putain de migraine. What ? Depuis une semaine, le téléphone n'arrête pas de sonner. What ? Matin. What ? Midi. What ? Après-midi. What ? Soir. What ? Et même devant le match de foot, le téléphone sonne ! What ? Mon portable a grillé. What ? Il y avait trop de messages dessus. What ? Les actionnaires grognent. What ? Les journalistes veulent des réponses. What ? La CIA veut faire un debrief. What ? Debra m'envoie des messages cochons. What ? Et vous savez pourquoi ? What ? 'Cause I'm Stone Cold Steve Austin, Attitude Wrestling Corporation owner. What ? Stainless Steel a marqué les esprits. What ? Et il a surtout laissé des traces. What ? J'ai les assurances au cul. What ? Shawn Michaels s'est brisé la nuque. What ? Shelton Benjamin a l'épaule disloqué. What ? La mère de Shelton Benjamin est malade. What ? J'ai tout le service médical du pays au cul !

Steve se gratte le crâne, pourtant il n'a pas de poux, lui.

Stone Cold – Mais j'dois aussi composer avec les caprices d'une pétasse Canadienne. What ? Non, je ne parle pas de la douce Trish Stratus. What ? Je parle bien de ce creepy lil' bastard, Christian Cage. What ? A Stainless Steel, il a fait son caprice. What ? Et il est parti. What ? Ceinture de champion du monde sous le bras. What ? Mais vous savez quoi ? What ? J'men branle de ces états d'âmes ! What ? J'me torche le cul avec ses reproches. What ? J'lui pisse dessus à ce petit merdeux. What ? Mais je sais aussi qu'il a jusqu'à la fin du show pour ramener son petit cul de salope sur ce ring. What ? Cage est sous contrat. What ? Alors si Stone Cold lui dit de se pointer, il se pointe comme un chien qui obéit à son maitre. What ? Et si jamais ce chien ose désobéir à Stone Cold Steve Austin... What ? Bad things can happen !



Stone Cold – Damn it, I'm thirsty !

« AUSTIN ! AUSTIN ! AUSTIN ! »

Tu vois, la différence entre toi et Steve, c'est que toi tu peux dire à n'importe qui que tu as soif, jamais on scandera ton nom. T'as la classe ou tu l'as pas. Austin, lui, il l'a carrément.

Stone Cold – Oh hell yeah, that's good ! What ? J'en profite. What ? J'ai pas pu boire plus de deux bières par jours depuis une semaine. What ? Mon frigo est vide. What ? Et j'peux pas sortir de chez moi pour faire le plein. What ? Si je sors, j'ai les fans sur le dos. What ? J'ai les journalistes sur le dos. What ? J'ai la CIA sur le dos. What ? J'ai les flics sur le dos. What ? J'ai même les clochards sur le dos. What ? Et vous savez quoi ? What ? J'ai mal au dos ! What ? Et tout ça, c'est à cause d'un seul homme. What ? Wade Barrett. What ? Ce fils de pute d'Anglais qui a fait sauter la voiture où se trouvait John Cena à Ground Zero. What ? L'auteur d'un putain d'attentat. What ? Tout le monde veut des réponses, moi le premier. What ? Mais je n'en sais pas beaucoup plus que vous. What ? La seule chose que je sais ne va pas vous plaire. What ? Wade Barrett a été libéré. What ? Il est en conditionnelle. What ? Quelqu'un a payé sa caution pour qu'il puisse sortir.

« BARRETT SUCKS ! BARRETT SUCKS ! BARRETT SUCKS ! »

Stone Cold – Qui cela peut-il bien être ? What ? Un fantôme. What ? Un clown. What ? Un abruti. What ? Un bee-gees. What ? Frankenstein ? What ? Ce soir, c'est Halloween, et tout le monde peut avoir libéré Wade Barrett. What ? Damn, I hate this day. What ? Mais puisque la tradition est la tradition, alors soit. What ? Ce soir, ce show sera placé sous le signe d'Halloween. What ? Et j'espère pour Wade Barrett qu'il ne croit pas aux revenants. What ? Parce que certaines personnes peuvent revenir plus tôt que prévu, trust me.

N'y voyez aucun message subliminal, il s'agit juste d'un moyen de faire de l'audimat. Ausin semble en avoir terminé et s'apprête à rendre le micro. Quoique, il va peut-être attendre encore un peu.



Stone Cold – Une dernière chose. What ? J'vais donner un putain de conseil à tout le roster de la fédération. What ? Ouvrez bien vos oreilles, parce que je ne vais pas le répéter. What ? Je vous conseille vivement d'adopter la bonne attitude, bande de trou du cul. What ? N'essayez surtout pas d'avoir la même attitude que Christian Cage ou Wade Barrett. What ? Sinon, vous pourrez préparer un gros chèque pour votre dentiste. What ? Oh hell yeah !

« HELL YEEEEAAAAAH ! »

Blessures, CIA, Christian Cage, Wade Barrett ou Halloween, tous les sujets y sont passés et Stone Cold peut à présent repartir direction les backstages, s'occuper de la suite du show. Une chose est sûre, l'AWC a des problèmes en ce moment, et cela ne va pas en s'arrangeant.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:39

Bill DeMott – Joe Hennig contre David Otunga, c'est le combat qui nous attend dans quelques instants avec pour règles le fait qu'il n'y en ait pas, puisque ce sera un match sans disqualification. Tout est permis, tout est possible.

Booker T – J'ai comme l'impression que nous allons assister à un match passionnant dans le sens où ces deux hommes se connaissent déjà, ils ont déjà fait équipe ensemble par le passé et ils se retrouvent ce soir l'un contre l'autre.



Bill DeMott – Le plus intéressant dans tout ça, c'est que les choses ont bien changés depuis. Ces deux gars là ne peuvent plus se supporter. Ils vont s'en mettre plein la gueule et personnellement, je n'en attends pas moins.

Booker T – Tout ce que j'espère, c'est que notre table survivra à ce combat. Je n'ai pas envie de passer le reste de la soirée sans support. David Otunga est déjà dans le ring, c'est maintenant au tour de Joe Hennig de faire son entrée dans l'arène.



Les deux protagonistes du combat sont dans le ring, le match peut enfin débuté, la cloche vient de sonner.

» FIGHT ! «
Joe Hennig charge son adversaire et le plaque au sol. Les deux hommes s'échangent des coups de poings dans tous les sens et personne ne semble prendre le dessus. Otunga essaie de sortir de l'emprise de son adversaire et le combat continue en dehors du ring. Otunga balance Hennig dans les escaliers. Otunga se met à califourchon sur son adversaire et le martèle de coups. Hennig s'en sort. Otunga le charge mais Hennig l'esquive. Otunga s'éclate seul dans les barricades. Le match continue dans le public. Les deux hommes se la jouent dirty. Coups de chaises, coup de gobelet rempli de bière, projection dans les murs, chute dans les escaliers. Les corps des deux hommes sont déjà meurtris comme jamais. Doucement mais surement, le match revient vers le ring. Hennig y va d'un Running dropkick pour faire passer son adversaire du bon côté des barricades. Hennig le rejoint mais Otunga l’accueille avec un Belly-to-belly suplex sur le béton. Otunga place Hennig dans le ring, il le relève et place sa prise de finition, le Thrust spinebuster. Hennig se dégage au compte de deux. Hennig répond avec un McGillicutter symbolique sorti de nul part. Otunga se dégage au compte de deux. Hennig–Plex pour finir son adversaire, un, deux, trois, victoire de Joe Hennig.



Joe Hennig bat David Otunga ce soir dans une rencontre disputée. Hennig peut célébrer cette victoire, il est allé la chercher avec le coeur.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:40

Pour le soir d'Halloween on s'attend à voir de vieilles sorcières, mais dans le Bra and Panties au programme ce soir, je peux vous garantir que c'est bien de la chair jeune et fraiche qui sera exposée. A quelques minutes de cette affrontement, on retrouve Velvet Sky au milieu d'un couloir, appuyé contre un mur et visiblement au téléphone.



Velvet Sky – Je comprends Gregory (...) Une heure ? (...) Très bien, je resterais seul, ce n'est pas de ta faute (...) Non, ne t'inquiètes pas. Je ne resterais pas bientôt longtemps sur le ring (...) Stainless Steel est derrière nous, et je suis sûr qu'Homicide et son ami m'ont déjà oubliés, il n'y a rien à craindre (...) Je te dis qu'il n'y a pas à t'inquiéter. Contente toi de rester concentré sur la route, pour qu'on puisse au moins terminer la soirée ensemble (...) Bryan ? (...) Bien, bien (...) S'il n'y a que ça que pour te rassurer, j'irais le voir pour lui demander de m'accompagner (...) Ce n'est rien. A tout à l'heure, chéri.

Oui Gregory Helms ne sera pas là ce soir mais sa petite amie a décidé de suivre ses conseils. Elle se détache lentement du mur pour avancer le long du couloir, jusqu'à arriver devant la loge de l'American Dragon. Elle se recoiffe une dernière fois et ouvre la porte.



Velvet Sky – Bryan ?

A l'intérieur, Danielson est bien là dans sa loge, assis en compagnie de la nouvelle membre de l'AWC, Gail Kim. L'ancien membre de la Greatest Alliance se lève pour aller rejoindre Velvet sur le palier de la porte.

Bryan Danielson – Bonsoir Velvet. Qu'est-ce qu'il y a ?

Velvet Sky – Rien de grave. Enfin, je sais que tu vas trouver ça stupide mais Gregory est absent ce soir. Et il est inquiet. Il se sentirait rassuré si tu acceptais de m'accompagner au ring ce soir, juste pour la durée de mon match. En souvenir du bon vieux temps.

Bryan Danielson – Du bon vieux temps ?

Danielson baisse la tête et reste pensif. Gail Kim se lève à son tour et vient se placer à ses côtés.

Velvet Sky – Un problème ?

Bryan Danielson – Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Velvet Sky – Comment ça ?

Bryan Danielson – Toi et Gregory me l'avait répété assez de fois. Il vaudrait mieux que nos routes restent séparés. Vous ne voulez pas que je m'impose à vous, je suis d'accord. J'ai compris le message maintenant, je suis désolé.

Velvet Sky – Mais c'est moi qui te propose de venir avec moi, et avec plaisir.

Bryan Danielson – Ce n'est pas le problème. La situation est la même. Gregory a voulu se lancer seul, maintenant c'est à moi de faire la même chose, vous me l'avez déjà suffisamment dit. Je dois rester seul, c'est comme cela que je vais fonctionner.

Velvet Sky – Je...

Bryan Danielson – Excuse moi Velvet.

La miss Sky est bouche bée. Danielson a semble t-il trop bien compris son message, et refuse désormais de recroiser la route du couple de son ancien partenaire. Sans s'en rendre compte, Velvet recule, et se retrouve en dehors du couloir, bel et bien seule. C'est comme ça qu'il va falloir passer la soirée, en espérant qu'en effet les ennuis dans les couloirs soient terminés.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:41

Booker T – Bill, je sais que le début de soirée a pas été facile, alors remets-toi dedans parce que le prochain combat il devrait t'intéresser et pas qu'un petit peu.

Bill DeMott – Non je m'en bats les couilles Booker. T'as pas eu la bonne attitude quoi. Et je m'en fous aussi des meufs, là faut pas me prendre la tête ce soir où je vais faire un massacre.



Booker T – Essayons de rester professionnel. Velvet Sky a offert tout un combat lors de Stainless Steel, donnant son maximum face à Homicide et Sabian. Malgré la défaite, elle a surpris par son courage.

Bill DeMott – ...



Booker T – En plus d'être un beau combat pour les yeux, ça va être aussi un combat intéressant en terme de lutte.

Bill DeMott – Qu'elles se dépêchent de finir, et que ce show se dépêche de se finir aussi.

» FIGHT ! «
Alors que Velvet Sky aborde une tenue habituelle, Michelle McCool elle a opté pour un jogging avec un T-Shirt à la mode Halloween. Les deux femmes s'élancent l'une sur l'autre au son de la cloche. Elles s'empoignent et se livrent une épreuve de force dont sort vainqueur McCool. Elle envoie Velvet Sky dans les cordes et place un Drop Kick au retour. Directement Michelle McCool tente d'arracher le haut de la petite amie de Gregory Helms mais ce dernier repousse son adversaire et se relève pour placer une Clothesline. Les échanges qui suivent sont partagés. Chacune des combattantes a ses tentatives pour déshabiller son adversaire en vain. C'est en dehors du ring que le premier vêtement va être enlevé. Après une très grosse projection de Michelle McCool contre la barricade de sécurité, la membre du Ministry of Darkness arrache le pantalon de son adversaire laissant apparaître un tanga rose. McCool jette le pantalon sur un fan déguisé en fantôme avant de remettre Sky dans le ring. Cependant, Michelle McCool met trop de temps à remonter et son adversaire vient la sécher avec un puissant kick alors qu'elle passait entre les cordes. Sky lui attrape les manches et tire sur son T-Shirt pour l'enlever. McCool est désormais en soutien gorge violet pour le plaisir des hommes qui sont chauds. La fin de combat approche et Michelle McCool croît avoir la victoire après un puissant Big Foot qui sonne Velvet Sky mais cette dernière réussit à s'accrocher à son T-Shirt. Michelle McCool repart pour un second Big Foot mais Velvet Sky évite la botte de son adversaire et vient frapper fortement son pied d'appui pour la faire tomber à genoux et ... Shining Wizard ! Magnifique mouvement de la part de Sky qui tire sur le pantalon de McCool, celle-ci est KO, c'est fini ! Michelle McCool est en string !

Michelle McCool se barre en courant sous l'acclamation générale alors que Velvet Sky exulte dans le ring.



Bill DeMott – Enfin ...

Booker T – Et bah, Michelle McCool avait carrément sorti le string, je crois bien que l'Undertaker doit se faire plaisir.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:41

On se retrouve à Attitude, en compagnie de Big Andy qui est actuellement sur le ring. Je crois qu'il a quelque chose à nous dire.



Le regard grave, et le regard sans aucun sentiment. On sent que le discours d'Andy Leavine ne s'annonce pas jovial.

Andy Leavine – Je sais que vous êtes tous impatients que le show se poursuive, que les combats s'enchaînent. Mais si je suis là dans ce ring, c'est pour faire passer un message. Un message précis pour tous les parents du monde. En effet, cette semaine qui nous a précédé fut une véritable claque pour moi. J'ai perdu à Stainless Steel contre Chris Jericho, mon ex-femme ne répond plus à mes appels et je viens de recevoir une lettre du tribunal suite à l'attaque que j'ai porté sur Lauren, sale semaine. Mais c'est dans ces pires moments que j'ai compris que les parents se doivent d'aimer leur enfants de tout leur coeur, et protéger face à tous les dangers qu'ils puissent exister en ce bas monde. Il faut que vous les protégiez et que vous l'aimiez, plus tard vous vous rendrez compte que vous n'aurez pas de regrets en ayant suivi mes conseils. J'ai compris également qu'un père doit se battre pour ses enfants s'il les sent en danger, il doit se sacrifier quitte à en subir de lourds dégats.

Booker T – Ca c'est bien parlé, Andy. Je vais même t'aider !

Bill DeMott – Qu'est-ce que tu vas foutre encore ?

Booker T se lève et va sur le ring, il serre la main d'Andy puis pose sa main sur son épaule, tel un père avec un fils.



Booker T – Quel beau discours, gamin ! J'en ai presque les larmes aux yeux. J'imagine que la lettre que tu as reçue est une convocation du tribunal pour un procès concernant la garde de tes enfants, right ?

Andy Leavine – Oui, c'est exact mais au vu des évènements de la semaine dernière, ça me paraît mal engagé. Mais je vais me battre, je vais tout donner, j'aime mes enfants plus que tout, et je ne supporterai pas d'en être séparés.

Booker T – Et c'est pourquoi moi, Booker T va t'aider en tant que conseiller conjugal. Oui, Booker T a un mariage avec la sublime Sharmell, je connais pas les difficultés que tu as eu, sans vouloir en rajouter boy. Mais il est vrai que tu n'es pas doué dans le domaine conjugal, c'est pourquoi je t'apporterai mon soutien tout au long du procès face à ta femme. Maintenant, tu as un combat à remporter champion !

Les deux hommes s'enlacent, puis Booker T quitte le ring et retourne à la table des commentateurs tandis qu'Andy Leavine attend à présent son adversaire.

Bill DeMott – T'y as été un peu fort avec le gamin, non ?

Booker T – Et toi pas assez avec Rima, visiblement dawg ?

Bill DeMott – Je vois pas à quoi tu fais allusion, Booker. scratch
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:42

Booker T – Ce soir Andy aura fort à faire face à CM Punk, mais la rage silencieuse se doit de gagner, il aura l'air bien con s'il perd contre un mec comme Punk.

Bill DeMott – CM Punk, le soit disant best in the world, c'est la meilleure de l'année celle là.



Booker T – En parlant du loup, voilà celui qui se prétend être le meilleur du monde mais qui n'a pas était foutu de battre un rital, haha.

Bill DeMott – Aucune chance qu'il vient à bout de big Andy.

Booker T – Si Punk bat Andy, je coupe mes dreadlocks.

Bill DeMott – Pari tenu niggas.

» FIGHT ! «
CM Punk et Andy Leavine se regardent quelques instants, mais l'arbitre fait sonner la cloche. Une sorte d'épreuve de force commence entre les deux lutteurs, mais la puissance d'Andy prend le dessus sur la technique de CM Punk. Andy arrive à prendre le contrôle sur son adversaire et l'envoie dans cordes pour enchainer avec une énorme clothesline mais le straight edge esquive et passe sous le bras d'Andy, ce dernier se retourne mais son adversaire l'attend avec un puissant kick dans l'estomac suivi d'un Swinging neckbreaker magnifiquement bien porté de la part de CM Punk. Ce dernier se couche sur Andy pour le compte de trois, mais à peine l'arbitre en position, la rage silencieuse se dégage rapidement. Les deux hommes se lèvent au même moment, mais Andy parvient à prendre l'avantage avec à son tour des coups d'avant bras, il parvient à faire reculer Punk petit à petit vers le turnbuckle. Andy enchaine avec des atémies qui claquent dans toutes la salle, les fans hurlent tous en coeur ce célèbre son en hommage à Ric Flair. Leavine stop ses atémies et continue avec une back suplex qui colle CM Punk au centre du ring. Andy tente à son tour le pinfall, un, deux, dégagement de CM Punk ! Silent Rage n'en croit pas ses yeux mais fini par se relever, il se place derrière le Second City Savior, une fois l'homme de nouveau sur ses jambes, Andy prend son élan et se jette sur lui pied en avant pour un puissant Big Boot .. Non ! CM Punk contre et profite d'un moment d'inattention d'Andy Leavine pour monter sur les cordes et effectuer un sublime Diving crossbody, CM attrape la jambe d'Andy, mais ce dernier se retire une nouvelle fois du pinfall de CM. Le natif de Chicago perd patience, il se relève en premier pour ensuite aider Andy à se relever et à la placer sur ses épaules .. GO TO SLEEP !! NON ! Andy se défait des épaules de Punk, ce dernier se retourne et se prend un monstrueux Running Big Boot d'Andy ! Il ne reste plus qu'à faire le pinfall, victoire d'Andy Leavine.

Bill DeMott – Bonne nouvelle Booker, tu peux garder tes dreadlocks, une seconde défaite humiliante pour le natif de Chicago.

Booker T – Une très belle performance d'Andy, en même temps battre l'homme qui s'est fait river les épaules par Santino, il n'y a pas de quoi être fier non plus.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:42

Après son match qui fut des plus éprouvant, Andy peine à récupérer, certainement une forme de fatigue physique après quatre mois de compétition intense. Au milieu du ring, les mains sur les genoux, Silent Rage respire la bouche ouverte, et transpire à grosses gouttes. Au même moment, sous le titantron, il y a du mouvement.



??? – Excuse me.

Hommage à Vickie Guerrero ou non, arrivant sur un fauteuil roulant, minerve autour du cou et homme de main attitré pour faire avancer le fauteuil, la machiavélique et perfide Lauren Leavine apparait sous les huées des fans.

Lauren Leavine – Il y a huit jours de cela, à Stainless Steel, l'homme qui se trouve en ce moment même au milieu du ring s'en est violemment prit à moi, une femme, une mère de famille. Sans aucun scrupule, j'ai été agrippée par les cheveux, et j'ai été violemment frappé en étant projeté avec une intense violence à l'extérieur du ring, me brisant au passage quelques côtes et me disloquant l'épaule. Mais ce n'est pas tout, aujourd'hui mon dos me fait atrocement souffrir, je ne peux même plus marcher. Je n'arrive même plus à effectuer les tâches les plus simples de la vie quotidienne, je suis complètement dépendante. Je ne peux même pas prendre une douche par mes propres moyens. Et tout ceci est l'oeuvre de cet homme, au milieu du ring, Andy Leavine !

« ANDY ! ANDY ! ANDY ! »

Ce n'était certainement pas l'effet voulu, mais Andy a, à présent, toute la foule derrière lui, pour le soutenir, l'encourager et le féliciter pour avoir porté une monstrueuse powerbomb sur Lauren à l'extérieur du ring la semaine dernière.



Lauren Leavine – Comment osez-vous applaudir et encourager un homme violent ? Comment pouvez-vous supporter un homme qui s'en prend à une pauvre femme sans défense qui ne voulait que le bien pour sa famille et ses enfants. You make me absolutely sick, you people !

Là, Lauren vient juste de s'attirer une heat impressionnante. Les fans ont choisi leur camp, et ce n'est certainement pas celui du sexe faible, dommage pour Lauren et pour son dos.

Lauren Leavine – Au vu des violences dont j'ai été victime, je pourrais très bien porter plainte et faire immédiatement arrêter et condamner l'homme que vous supportez tant. Je pourrais oui, mais je ne vais pas le faire. Après avoir tenté, vainement, d'utiliser une manière douce, pacifique, qui avait pour but de trouver un accord à l'amiable pour le bien de notre famille et de nos enfants, je me dois de changer mes plans. Je me dois de revoir ma stratégie de combat, et de passer à la manière forte. Cette fois, je ne vais pas faire appel au bon sens d'Andy Leavine, non. Cette fois, je vais lui imposer le sens que j'entends donné à ma vie, et à celle de mes enfants ! Et pour cela, je devais m'entourer des meilleurs. Voilà pourquoi j'ai contacté personnellement un cabinet privé qui a tout de suite accepté de me représenter et d'intervenir dans cette affaire. Ils ont de suite accepté de m'aider à obtenir et à exécuter ma vengeance, et je suis heureuse de vous présenter celle qui me représente dorénavant, la duchesse des ténèbres, Michelle McCool !

La foule ne comprend pas, et Andy semble dans la même situation. Lauren, elle, se met à chaleureusement applaudir. Après quelques secondes, une grande silhouette et une chevelure blonde se dessine au niveau du titantron, Michelle McCool rentre en scène sous des huées impressionnantes. Andy, lui, est complètement décontenancé.



Michelle McCool – Don't be upset, Andy. Tu ne fais que récolter ce que tu as toi-même semé. Voici la juste récompense de tes actes passés, que tu vas devoir assumer, à présent. Tu vois, quand ta future ex-femme est venue me voir et m'a parlé de son histoire et de son envie de se venger, je n'ai pas pu lui dire non. Non seulement parce que je suis une femme, et que je défends avec force et honneur les droits de la femme, mais aussi de par mes fonctions de ministre de l'information et ministre de la justice du grand ministère des ténèbres. Ces différents rôles me donnent un droit, et un devoir d'avertissement vis-à-vis des personnes qui aiment ce business et cette fédération, mais également un droit de punition et de réprimande vis-à-vis des personnes comme toi, Andy, qui n'hésitent pas à frapper une femme sans défense qui n'a jamais rien demandé. Pour toutes ces raisons, je suis ici pour représenter ma cliente.

« YOU SUCK ! YOU SUCK ! YOU SUCK ! »

Andy, toujours dans la stupéfaction et l'incompréhension se tourne vers la table des commentateurs et demande d'un regard presque perdu de l'aide à Booker T qui, quelques minutes auparavant, lui avait été de bons conseils. Cela n'empêche pas Michelle McCool, amusée par la scène qu'elle est en train de voir, de reprendre.

Michelle McCool – Andy, ne tourne pas la tête, c'est par ici que ça se passe. Je veux que tu regardes ta femme dans les yeux. Je veux que tu me regardes dans les yeux. Je veux que, au moins une fois dans ta vie, tu sois un homme, un vrai. Je veux qu'au moins une fois dans ta vie, tu apprennes que tes actes ont des conséquences, et que l'une d'elle fait qu'à présent, moi, Michelle McCool, je suis la nouvelle avocate de Lauren. Et tu peux me croire, Andy, si je te dis que je vais te faire subir les pire souffrances pour arriver à mes fins, c'est vraiment ce à quoi tu peux t'attendre. Je compte bien te faire plonger à ma propre manière. Il n'est pas question que tu puisses t'en sortir ainsi, et à présent je prends les choses en main pour défendre les intérêts personnels de ma cliente. Et mes méthodes n'ont vraiment rien de conventionnelles, tu peux en être sûr. Oh, tu vas même pouvoir le vérifier par toi-même dès à présent.

Michelle se met à rire alors qu'Andy ne comprend pas. Dommage pour lui, il n'a rien vu venir et se fait rapidement retourner par l'épaule et une main vient se placer autour de son cou. Etranglé avec force, Andy ne peut se défaire de l'emprise de celui que l'on considère comme le Deadman. Silent Rage a beau se débattre, rien ne peut l'empêcher de subir l'incroyable puissante du Chokeslam de l'Undertaker.



L'impact résonne dans toute l'arena et les fans se mettent rapidement à huer Lauren, Michelle et le leader du ministère des ténèbres, l'Undertaker. Rapidement, une équipe médicale arrive alors que sur la rampe d'accès, Lauren se délecte de ce spectacle non sans applaudir. Michelle McCool, elle, ne peut s'empêcher d'être satisfaite et d'envoyer une dernière parole à l'encontre d'Andy.




Michelle McCool – Courtoisie de la ministre des ténèbres.

Ce pauvre Andy ne semble définitivement pas sorti d'affaires. A présent, en plus de sa femme, il a le ministère des ténèbres sur le dos. Halloween est un jour à oublier pour Silent Rage.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:43

Il est temps pour nous de passer à la suite, qui n'est autre qu'un match en simple, en One on One, entre Alberrrtttooo Del Riiiiiioooooo et Chis Jericho. En espérant que le match va être bon.

Booker T – Ce match sera vraiment intéressant à suivre. Les deux lutteurs qui vont s'affronter maintenant on réellement des qualité sur le ring, et ils l'ont montré lors de Stainless Steel. L'un à battu Andy Leavine, l'autre Claudio Castagnoli, voyons ce qu'ils vont nous montrer ce soir.

Bill DeMott – J'ai hâte de voir Del Rio péter le bras de cette tarlouze de Jericho.



Alberto arrive avec sa magnifique voiture de collection, alors que son assistant Ricardo Rodriguez est déjà sur le ring, micro en main.

Ricardo Rodriguez – ¡ Señoras y Señores, renta de México, es de vuelta ! ¡ Él entendió inferno, pero está allí, más mucho que nunca ! ¡ El grande... Alberto Del Rio !

Bill DeMott – Mes vieux cours d'espagnol m'ont juste permis de comprendre "inferno". C'est si pourri que ça le Mexique?

Booker T – Non mais Alberto a surement dut penser qu'il ne reverrait jamais sa carte de travail, et par la même occasion, les abords du ring de l'AWC. Il revient plus fort encore, j'ai hâte de voir ça.



Bill DeMott – Jericho à quant à lui jouer avec la femme de Big Andy avant de très vite se retirer. Jericho est un lâche, ça ne fait plus aucun doute pour personne.

» FIGHT ! «
Jericho commence fort avec un Arm Drag suivit de quelques coups d'avant bras dans la tête de Del Rio. Le mexicain répond avec un Dropkick sortit d'on ne sais où, directement dans la tronche de Jericho. Del Rio sourit et attrape son adversaire pour une prise de tête. Jericho ne perd pas de temps et tend le bras pour attraper la corde, mais Del Rio ne lâche pas, et Chris lui donne des coups de coude dans l'abdomen avant de le plaquer au sol avec un Back Suplex. On ne perd toujours pas de temps, puisque Jericho attrape les jambes du Mexicain et essais de le retourner pour le Wall. Mais Del Rio est vigilant et réussit à empêcher Jericho de porter sa prise. Il l'écarte dans le coin, et l'écrase, Jericho tombe assis. Del Rio se projette dans les cordes et porte un énorme Big Boot! Il ente le tombé: 1, 2 mais pas 3. Il porte une prise de soumission sur le bras droit de Jericho. Le Lionheart est en souffrance mais il réussit à attraper une corde. lors que Jericho tente de revenir dans le match avec ses poings, Del Rio place un Enzigiri. 1, 2 et toujours pas de trois. Jericho en a marre et sort du ring pour reprendre ses esprits. Mais Del Rio est sur la troisième corde! DIVING SENTON! Non! Jericho s'est écarté et Del Rio retombe durement au sol. Il semble KO, mais Ricardo le relève et le remet sur le ring avant le compte de 10 de l'arbitre. Jericho n'en demande pas plus. Lionsault! ET Wall of Jericho, porté sur Del Rio, qui ne tiens pas longtemps. Il abandonne. Victoire de Jericho.



Booker T – Ricardo à offert Del Rio en pâturage à Chris Jericho. Très beau match.

Bill DeMott – Dommage que le match de Del Rio s’arrête sur cette Senton en dehors du ring. Une attaque suicidaire, qui lui a couté cher. Dommage pour Del Rio.

Booker T – J'aime cette Attitude du tout pour le tout. Quant à Jericho, il confirme sa victoire face à Big Andy, voyons ce que l'avenir lui réserve.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:43

Alors que les fans profitent d'un petit blanc pour faire un rapide détour aux différents stands de la fédération, d'autres profitent de ce moment pour venir sur le ring et se manifester.





Sortant en tête du cortège, Carlito, suivi de près par son frère, sa soeur, son cousin et enfin son père, arrive sous le titantron et prend rapidement la direction du ring avec sa famille. Un à un, tous les Colons entrent sur le ring et Stacy transmet bientôt le micro à l'ainé des Colon.


Carlito - Alors comme ça, Wade Barrett pose des problèmes à Steve. La blessure de Shawn Michaels pose des problèmes à Steve. Même l'absence de Shelton Benjamin pose des problèmes à Stone Cold. Mais le fait que les Colons se soient fait avoir, cela ne pose aucun problème. Oui, ma famille et moi sommes victimes d'une immense erreur qui est survenue la semaine dernière. Et pour ceux qui auraient la mémoire courte, voici un petit rappel.

Carlito ainsi que le reste de sa famille se tourne vers le titantron qui diffuse la fin du combat pour les titres par équipes. On y aperçoit Carlito et Bubba sauter de la cage et on s'arrête plus particulièrement sur le moment où Carlito touche de peu le sol avant Bubba.

Primo – That's definitely not cool.

Carlito - Non seulement ce n'est pas cool, mais en plus de cela, c'est d'une victoire dont les Colons ont été bafoués. Les images ne laissent aucun doute possible quant au gagnant de ce combat. Ce que nous répétons depuis le premier jour est bel et bien vrai. We are the best family in this industry, period. Et aujourd'hui, c'est la famille Colon qui devrait avoir en sa possession les deux ceintures de champions du monde par équipes de l'Attitude Wrestling Corporation. Aujourd'hui, nous devrions avoir de l'or autour des hanches si il n'y avait pas eu d'erreur. Voilà pourquoi ce soir, ma famille et moi-même exigeons réparation.

Primo – We want the AWC Tag Team Championships.

Les deux frères en tête, c'est toute la famille Colon qui se tourne vers le titantron en attendant l'intervention de Stone Cold pour que justice soit faite. Les secondes passent, et rien ne semble vouloir surgir, jusqu'au moment où on ne l'attendait plus.



D'un pas décidé, et le micro déjà en main, Austin descend la rampe, ne perdant pas le temps pour nous offrir son traditionnel et désormais mythique langage fleuri.


Stone Cold – What ? What ? Pour qui vous vous prenez ? What ? C'est pas parce que c'est Halloween que vous pouvez demandez n'importe quoi à n'importe qui. What ? J'suis pas une citrouille, moi. What ? Et j'suis encore moins le père noël. What ? Non, moi j'suis ce putain de redneck, buveur de bière qui encule tous les fils de pute dans votre genre qui essaient de la lui faire à l'envers.

Austin grimpe rapidement entre les cordes, le visage fermé. C'est le moment que choisit Carlito pour dire à sa famille qu'il prend les choses en main et qu'il faut qu'ils le laissent faire.



Carlito - Nous voulons simplement que justice soit faite.

Stone Cold – Vous voulez de la justice ? What ? Vous avez entendu ? What ? Cette bande d'abruti veut que justice soit faite. What ? Fine. What ? Si vous voulez obtenir la justice, vous l'aurez. What ? Mais avant, il faut me payer. What ? J'attends toujours que le perdant de votre affrontement paye la facture du bar saccagé.

Carlito - Hold on a second, Austin. Nous ne payerons rien du tout. Nous n'avons pas perdu le match, la vidé le prouve, nous sommes les gagnants. Si quelqu'un doit payer pour les réparations, c'est la famille Dudley, pas nous. N'essaie pas de nous la faire à l'envers Austin, ça ne fonctionne pas avec nous. On ne tombe pas dans le panneau, nous. Nous ne faisons pas partis des petites magouilles que tu es incapable de gérer depuis plusieurs semaines déjà. Si tu veux un conseil, tu ferais mieux de te concentrer à faire ton travail correctement au lieu de mettre ton nez partout et de voir les choses se dégrader sous ton nez.

Stone Cold – Tiens donc. What ? Un putain de Porto-Ricain veut donner un conseil à Stone Cold. What ? Tu sais quoi ? What ? Ton conseil, tu peux le reprendre et le mettre dans le prochain vole pour Porto-Rico parce que j'en ai foutrement rien à branler. What ? Clear ? What ? Vous n'êtes pas content de la manière dont je gère la fédération ? What ? Alors je ne vous retiens pas. What ? Dégagez. What ? Vous ne voulez pas payer la facture ? What ? Pas de souci. What ? Je la rembourserai avec les économies que je ferai sur vos salaires. What ? Si vous voulez vraiment ces titres, ce n'est pas en me menaçant que vous les aurez. What ? Et vous savez pourquoi ? What ? Parce qu'on ne menace pas Stone Cold Steve Austin.

Primo – You son of-...

Carlito - Easy hermano, easy. Ce que mon frère essaie de te faire comprendre, Steve, c'est que peu importe que cela soit de gré ou de force, nous obtiendrons ces titres de champions par équipes, que tu le veuilles ou non. Nous voulons ces titres, et nous les aurons.

Stone Cold – Tu sais quoi ? What ? T'es peut-être vraiment très moche. What ? T'es peut-être vraiment très con. What ? Mais tu viens de me donner un idée. What ? Je vais organiser un combat qui aura lieu dès que j'aurai quitté ce ring. What ? Et il s'agira d'un number one contender match for the AWC tag team championships.

La foule réagit plus que positivement à cette annonce et elle n'est pas la seule puisque Carlito et Primo ne peuvent s'empêcher de lever le poing en l'air, comme pour afficher qu'ils sont d'or et déjà satisfait de cette décision.



Carlito - Voilà une très bonne décision que tu viens de prendre là, Steve. Je n'ai jamais douté de tes qualités de dirigeant.

Stone Cold – Alors qu'est-ce que vous pensez de ça ? What ? Ça sera Santino Marella et Vladimir Kozlov. What ? Contre... What ? My boys... What ? Homicide and Sabian ! What ? Oh hell yeah !

Primo – Are you kiddin' us ?

Carlito - Qu'est-ce que c'est que ça ? Bordel, on demande réparation depuis tout à l'heure, nous nous sommes fait voler en beauté et nous n'avons même pas le droit à un match retour. Pour qui est-ce que tu te crois, huh ? Je ne vais pas en rester là. Nous n'allons pas en rester là, Austin. Tu peux me croire, je vais porter plainte, je vais écrire aux syndicats, je vais organiser une grève contre toi, je vais même écrire au Président des Etats-Unis s'il le faut.

Stone Cold – Alors laisse-moi te faire cadeau d'une chose. What ? Toi et toute ta petite famille de merdeux, vous êtes exemptés d'écrire votre lettre de démission. What ? You're out !

Primo – You can't do that, asshole !

Primo, fou de rage, avance vers Stone Cold et alors qu'il était sur le point de quitter le ring, le retient par l'épaule. Austin n'a pas l'air d'apprécier grandement ce geste et en moins de temps qu'il ne faut à Primo pour réagir, Stone Cold vient de lui envoyer un coup de pied dans l'abdomen pour ensuite lui porter un Stunner ! Primo est out !



Carlito - Tu vas me le payer très cher, Steve.

Stone Cold – Si tu veux me faire payer quoi que se soit, tu devras t'y prendre autrement que ton frère. What ? Now, get your ass out of my ring. What ? And that's the bottom line 'cause Stone Cold said so !

Carlito a beau lancer un regard noir en direction d'Austin, il se doit de quitter le ring en compagnie d'Orlando et de Carlos, qui s'occupent de récupérer et de trainer Primo, mais également de Stacy qui, même si son charme est des plus évident, va devoir retrouver les ruelles sombres de Porto-Rico. Say goodbye to the Colons.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:43

Les Colons sont repartis, Stone Cold aussi et les deux équipes qui vont s'affronter pour savoir qui aura la chance d'être dans le title picture lors de Frozen Throne sont déjà sur le ring. Alors que le match est sur le point de débuter, le thème song des Dudley Boys se fait entendre et ce sont les champions par équipes, Bubba Ray et Devon, qui arrivent rapidement pour venir se placer à la table des commentateurs.

Booker T – Mesdames et messieurs nous sommes rejoins, pour commenter ce match, par les champions par équipe de l'AWC, Bubba Ray et Devon Dudley.

Bill DeMott – Et merde.

Booker T – Messieurs, vos challengeurs seront décidé ce soir, des impressions ?



Bubba Ray – Oui, j'ai l'impression qu'on se fout de nos gueules. Je venais avec une bonne nouvelle, celle que ces titres par équipe sont maintenant valables pour toute l'équipe, celle que maintenant même Studley est champion. La nouvelle que, si on veut, peut être bien que ça sera Stacy et Dances With qui défendront ces titres à Frozen Throne, et qu'est ce qu'on apprend ?

Devon – On apprend qu'on s'est fait baisé. Stone Cold s'est prit pour Dieu Tout Puissant et a viré les Colons comme Dieu a viré Adam et Eve du jardin d'Eden. Austin a niqué notre crédibilité, nous, on est des gars réglos, on voulait remettre nos titres en jeu contre les Colons.

Bill DeMott – Mais oui c'est ça. Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu ? Bon, le match commence.

» FIGHT ! «
C'est parti, la cloche a sonné et le combat peut commencer. Les deux équipes sont motivés comme jamais, en jeu, une place de challengers aux titres par équipe de l'AWC, c'est sur que ça motive. Sabian commence face à Vladimir Kozlov et le russe fait parler sa puissance physique pour repousser Sabian qui sans solution passe la main à Homicide. Lui aussi heurte le bloc russe. Kozlov après une domination dans la lutte au sol fait le changement avec Santino Marella qui après quelques secondes à faire son showman rentre vraiment dans le combat. Il domine Homicide mais ce derneir revient dans le combat évitant une Clothesline et claquant un Drop Kick à la suite. Les Trouble Shootaz prennent l'avantagent et piègent Santino Marella enchaînant les changements rapides. Deux fois, Vladimir Kozlov est obligé d'intervenir pour briser les tombés adverses. Cependant alors que Sabian avait placé un puissant Scoop Powerslam, Homicide trop confiant se fait surprendre par un Arm Drag de l'italien qui plonge vers son coin... Hot Tag pour Vladimir Kozlov ! Le monstre russe se déchaîne sur Homicide et place un puissant Inverted DDT !



Booker T – Marellov sont en train de devenir un équipe de premier plan, ici à l'AWC, est ce que vous aimeriez les affronter ?

Bubba Ray – Marellov, Trouble Shootaz', c'est le même combat. Ceux qui gagneront ce match gagneront surtout un ticket pour se faire botter les fesses au PPV.

Sauf qu'Homicide se libère à deux à la surprise générale. Le russe se place dans un coin et s'élance alors qu'Homicide se relève... Headbutt... Evité... 187 Cutter ! Les deux combattants sont au sol KO. Ils reprennent peu à peu leur esprit et rampent vers leur coin respectif. Santino Marella et Sabian sont prêt à bondir. Et les deux changements ont lieu. Santino et Sabian se foncent dessus... Double Clothesline ! Le combat est très équilibré, les équipes se rendant coup pour coup ou se frappant en même temps comme à l'instant. Santino Marella est le premier à se relever et il place un Spinebuster sur Sabian suivit du tombé... 1... 2... Dégagement ! Santino n'en croît pas ses yeux. Il se prépare pour le Cobra, et quand Sabian est debout il le tente mais Sabian esquive... Big Foot ! Santino Marella est au sol et Sabian va faire le changement avec Homicide. Les TroubleShootaz y vont pour une Double Suplex. L'italien est en grosse difficulté. Homicide le relève et se prépare pour son finish. Vladimir Kozlov veut intervenir mais Sabian va l'empêcher... GRINGO KILLAH ! Pinfall ! Les TroubleShootaz sont les challengers !

Sur cette victoire, Sabian rejoint son partenaire avec un micro, les challengeurs ne prennent pas le temps de célébrer, non.



Homicide – Listen up, putos. Austin, les gros Dudleys, et toute l'AWC... You're gonna learn why we are called the Trouble Shootaz' !

Les Dudleys se lèvent, échange de regards haineux entre le ring et la table des commentateurs.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:44

Nous faisons à présent un détour par la zone d'interview où l'on retrouve la merveilleuse et magnifique Trish Stratus, en compagnie de son invité du soir.

Trish Stratus – Ladies and gentlemen please welcome my guest at this time, Mark Henry.

Henry, un regard froid de tueur psychopathe pose la main sur le micro de Trish qui allait continuer de parler.



Mark Henry – No no no. C'est the World Strongest Man, Mark Henry.

Henry regarde Trish qui semble gênée, avant de reprendre.

Mark Henry – Anyway, puisque tout le monde sait qui je suis, il n'y a pas besoin de m'introduire.

Trish Stratus – En effet, Mark Henry, tu n'es à l'AWC que depuis une semaine et, déjà, tu as un match de contendership. C'est ce qu'on peut appeler une arrivée fracassante.

Mark Henry – Fracassante ? Je n'ai encore rien fait. Ce n'est que le début de l'ère de Mark Henry, une semaine et j'ai un match de challengeur, qu'est ce que ça sera dans un mois ? Je vais te le dire, Trish, dans un mois, Mark Henry sera au top de l'Attitude Wrestling Corporation.

Trish Stratus – Des paroles bien arrogantes pour un homme qui a mit quinze ans à obtenir son premier titre mondial.

Mark Henry – Don't play with my nerves ! Tu sais très bien que j'ai toujours mérité ce titre mondial. Sans le racisme et les politiques backstages, j'aurais été le premier champion du monde poids lourd afro américain à la WWE !

La colère peut aisément se lire sur le visage de l'ancien Sexual Chocolate.

Trish Stratus – Avoir été mis sur le banc de touche semble t'avoir affecté.

Mark Henry – Affecté ? Je suis en rogne ! J'ai été mis à l'écart pendant des années et des années, on a fermé les yeux sur ma vraie valeur, on m'a relégué au bas de la carte... Mais maintenant, c'est fini ! Tu veux voir ce que c'est un impact fracassant, Trish ? Regarde moi briser Edge en deux ce soir. Puis tu me regardera lui prendre son titre. Et pourquoi s'arrêter à un seul titre ? Je jouerai sur tous les tableaux, je ne dominerai pas qu'une division de l'AWC, mais toute la fédération !

Trish Stratus – Tu sembles vraiment sûr de toi.

Henry met ses mains tend ses mains devant lui, orientées vers son visage pour mieux les voir.



Mark Henry – Sûr de moi ? Regarde ces mains, Trish. Ces mains ont brisé des nuques, elles ont cassé des colonnes vertébrales en deux. Ces mains sont les armes les plus destructrices que cette planète ait jamais vue !

Trish Stratus – C'est une bonne raison d'être confiant, je le concède.

Mark Henry – Le monde de la lutte professionnelle est une jungle. A l'époque, j'étais le mâle dominant, mais mes ennemis se sont alliés pour me mettre de côté. Aujourd'hui, je reviens à la charge, plus rapide, plus agile et surtout plus fort que jamais. Je vais écraser mes opposants et reprendre le contrôle de ma meute. Je vais reprendre le contrôle de la jungle. Je vais reprendre le contrôle de MA jungle ! I am the King of the Jungle !

Trish Stratus – Et bien je te souhaite bonne chance.

L'homme le plus fort du monde balance un regard noir à l'intervieweuse maison et quitte le champ de la caméra non sans faire ressentir à tout le monde la crainte qu'il inspire.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:44

Booker T – Êtes-vous prêts pour le main-event de la soirée, suckas' ?!

Bill DeMott – Tu peux gueuler un peu moins fort ?

Booker T – Soit je gueule, soit je lis, à toi de voir, Bill.



Bill DeMott – C'est moi, ou cet enculé a laissé sa ceinture à sa salope ?

Booker T – Elle s'appelle Rim-... Lita, Bill, Lita.

Bill DeMott – Tu te fous de ma gueule, c'est ça ?

Booker T – Calm down, dawg. C'était une simple erreur de prononciation, les deux noms sont très proches, l'erreur est humaine.



Bill DeMott – On a donné une chance unique à cet enculé d'avoir un title shot, il a intérêt à en profiter, ou alors il va bouffer du low-card pendant des semaines.

Booker T – Mais il a un adv-...

Bill DeMott – La cloche sonne, le combat commence.

Booker T – Are you kidding me ?

» FIGHT ! «
La cloche vient à peine de sonner que Mark Henry s'approche déjà d'Edge, qui lui, essaye de s'éloigner le plus possible de son adversaire. Henry finit par coincer le champion dans un coin, il tente de lui envoyer une droite, mais Edge évite et enchaîne Henry de plusieurs droites successives ! Mark finit par repousser the champ' qui atterrit de l'autre côté du ring. Edge tente de prendre son adversaire par surprise, il fonce vers lui à toute vitesse, mais Mark effectue le surpassement ! Le canadien retombe lourdement sur son dos, il se relève mais the King of the Jungle l'assomme avec une violente clothesline ! Mark Henry tente le tombé, un, deux, dégagement d'Edge. Henry relève son opposant, il le balance dans les cordes, mais Edge évite, continue de se balancer dans les cordes pour prendre de la vit-... coup de coude en plein dans le visage de the Rated-R Superstar ! Le créateur du hall of pain a surpris Edge en pleine course, en lui plaçant son elbow en plein dans la face. L'arbitre va prendre des nouvelles du champion qui semble saigner du nez. Henry pousse l'arbitre, se balance dans les cordes et effectue un splash ! Il tente le pin, l'arbitre compte un, l'arbitre compte deux mais l'arbitre ne comptera pas trois. Ce dernier tente de faire reculer Mark quelques instants, pour prendre des nouvelles d'Edge, mais ce dernier l'envoie au sol avec une seule main ! Henry se retourne vers son adversaire... low blow d'Edge qui profite de l'absence de l'arbitre ! The Ultimate Opportunist balance ensuite un kick to the gut suivi du edgecution ! Edge rampe ensuite jusqu'au coin du ring pour préparer son spear.



Mark Henry se relève doucement, se retourne, Edge s'élance... clothesline d'Henry qui calme Edge ! The World's Strongest Man relève son adversaire et effectue un Snap Scoop Powerslam ! Il amène ensuite Edge juste devant le turnbuckle, avant d'y monter. Que va-t-il faire ? HOLY SHIT ! Corner Slingshot Splash de Mark Henry sur Edge ! Ce dernier ne réagit plus ! Le one time World Champion effectue le tombé sur l'eleven times World Champion, mais ce dernier se dégage au compte de deux ! Mark Henry lance un regard noir à l'arbitre en relevant son adversaire, et Edge profite de ce moment d'inattention pour le repousser jusqu'au coin ! Henry se tient le dos et Edge vient lui asséner un énorme big boot ! The Corporation champ' attend que son adversaire se relève pour effectue un missile dropk-... Mark Henry lui attrape les jambes ! Edge chute donc tête la première sur le sol, mais Henry ne lui laisse pas une seconde de répit, il le soulève par les jambes et le met en position pour un running powerslam ! Le ring en a tremblé ! Mark Henry se relève, attrape Edge par les cheveux et le soul-... non, Edge le repousse et effectue un missile dropkick, réussi cette fois ! Henry se relève tout étourdi et spear d'Edge ! Ce dernier enchaîne avec le compte de trois pour remporter le combat.



Booker T – Visiblement, Bill préfère me couper la parole et donc m'empêcher de faire mon job de commentateur, je vais donc m'abstenir de tout commentaire sur ce main-event.

Bill DeMott – Je n'ai pas grand chose à dire, moi non plus.

Booker T – You know what, suckas' ? C'est la discussion la plus passionnante que je n'ai jamais eu l'occasion d'avoir avec quelqu'un.

Bill DeMott – Moi, je sais quelque chose d'autre, et cette chose c'est que Chris Jericho n'est surement pas venu pour fêter avec Edge sa victoire.

En effet, Jericho débarque dans l'arène, tranquillement. Edge le remarque et arrête sa célébration, mais contre toute attente, c'est Henry qui attrape le champion et qui lui assène son World's Strongest Slam ! The King of the Jungle semble très frustré après sa défaite. Et alors que ce dernier s'en va, Jericho monte sur le ring, court vers les cordes et bondit dessus pour effectuer son lionsault ! Edge se tord de douleur au sol, mais Y2J ne compte pas s'en arrêter là. Il applique son Walls of Jericho au champ'.



Edge tape au sol, mais ça ne sert absolument à rien. Des officiels arrivent en courant pour séparer les deux hommes, mais Jericho lâche tout seul sa prise. Il s'empare ensuite de la ceinture et la soulève au-dessus du corps d'Edge. The King of Bling-Bling vient d'envoyer un message très clair au champion de la Corporation.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:44

Si vous pensiez que l'Attitude placé sous le signe d'Halloween était déjà terminé vous vous trompez. On part illico-presto direction les backstages on l'on retrouve Wade Barrett marchant à travers les couloirs, le regard sombre mais déterminé. L'anglais avance rapidement.



Sauf que Trish Stratus passe par là et ne compte pas le laisser partir sans explication. La vue de la canadienne semble énerver Wade Barrett.


Trish Stratus – Wade, j'aimerai te poser deux-trois questions.

Wade Barrett – Je refuse de répondre à de quelconques questions.

Trish Stratus – Rien qu'une petite interview. Tu as été arrêté par le SWAT, tu es l'auteur de l'attentat à la bombe qui a eu lieu lors de Ground Zero. Tu dois donner des réponses.

Wade Barrett – Passe ton chemin Stratus, je n'ai rien à dire.

Wade Barrett écarte Trish Stratus de la main et continue son chemin quand une voix l'interpelle.

??? – Ça tombe bien, moi je n'ai pas de question à te poser, juste des comptes à régler avec toi.



La caméra se décale pour laisser apparaître Alberto Del Rio sous les acclamations du public dans l'arène qui prend parti pour le mexicain.

Wade Barrett – Je ne veux pas parler à un minable comme toi. Dégage.

Alberto Del Rio – J'en ai rien à faire de tes problèmes, j'en ai rien à faire que t'ais fait exploser la voiture dans laquelle se trouvait John Cena même si c'est juste une énorme preuve de faiblesse. Moi j'ai un différent avec toi, et c'est d'homme à homme que je veux régler ça.

Wade Barrett – Qu'est-ce que tu me veux ?

Alberto Del Rio – Tu vois, j'ai réglé mes problèmes avec Claudio Castagnoli. Je suis revenu et je l'ai renvoyé chez lui, mais je n'ai pas oublié l'aide que tu lui as apporté et quand je vois que l'incapacité des services d'ici à traiter convenablement une affaire, je me suis dit que c'était à moi de prendre cette histoire en main.

Wade Barrett – T'affronter serait me rabaisser à un niveau que je ne peux atteindre. Vas trouver d'autres personnes sur qui taper et ne t'avises pas de rester trop longtemps ici si tu ne veux pas en subir les représailles.

Alberto Del Rio – Mamamia ! Tu vas placer une bombe dans ma voiture Wade ? Dommage j'en ai beaucoup, à toi de trouver laquelle j'utiliserai pour ma prochaine entrée. Ce n'est pas parce que j'ai déjà combattu ce soir que j'ai peur de combattre une seconde fois.

Wade Barrett – Si tu avais battu Chris Jericho, je t'aurai peut-être accordé un peu plus d'importance mais vois-tu ce n'est pas le cas. Je sais bien que tu as peur de subir une deuxième défaite dans la même soirée.

??? – Vous allez fermer vos putains de grande gueule à un moment ou quoi ? Vous commencez à me les briser bande d'enculés !



Nouvelle explosion du public. Wade Barrett et Alberto Del Rio font volte-face et ferment leur gueule en voyant débarquer Stone Cold Steve Austin. Le patron de l'AWC semble de mauvais poil et si ils ne veulent pas se prendre un Stunner, les deux autres feraient bien de se taire.

Stone Cold Steve Austin – Putain ! Il reste plus une seule bière. Au lieu de rester là comme un sapin de Noël va donc en acheter Rodrigo.

Alberto Del Rio hésite à intervenir mais préfère s'abstenir au contraire de Wade Barrett.

Wade Barrett – Steve, si je...

Stone Cold Steve Austin – Mauvaise pioche mon pote. Je t'avais prévenu que tu devais fermer ta gueule. Déjà qu'à cause de toi je me retrouve avec une merde énorme à régler faut en plus que je te botte le cul. Non, j'ai mieux que ça. Tu vas combattre maintenant. Dépêches toi d'aller sur le ring, tu vas te battre ce soir.

Wade Barrett – Mais je...

Stone Cold Steve Austin – Et c'est contre... Triple H !

Stone Cold Steve Austin s'efface alors, suivit de prêt par Alberto Del Rio qui lance un dernier regard noir à Wade Barrett. Il ne reste que l'anglais qui va affronter Triple H. L'anglais semble déboussolé. Quel fin de show énorme à prévoir.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:45

Booker T – Trick or treat ?

Bill DeMott – Shut the fuck up !

Booker T – Joyeux Halloween tout le monde.

Bill DeMott – Ta fête d'Halloween, tu sais où tu peux te la foutre ? Dans ton cul, exactement, et au fond, à droite. Aucun fan de l'Attitude Wrestling Corporation porte quelconque attention à cette journée, et tu sais pourquoi ? Parce que tout le monde se moque d'Halloween. Halloween sucks !

Booker T – Come on ! Des enfants regardent ce programme, tu ne peux pas parler d'Halloween comme ça. Tu as toi même des enfants, dawg.

Bill DeMott – Ne parle surtout pas de mes gosses, ne parle plus du tout de ma vie privée désormais. Mes gosses ne fêtent pas Halloween. Mes gosses ne mendient pas des sucreries chez les voisins, pour qui tu nous prends ?



Booker T – Tes enfants ne sont pas les seuls enfants sur terre, et beaucoup d'entre eux fêtent Halloween et regardent l'Attitude Wrestling Corporation.

Bill DeMott – Excuse me ? We are PG 16 since Stainless Steel, dumbass ! Tu crois vraiment que les adolescents d'au moins 16 ans sont en ce moment même en train de célébrer Halloween, huh ? Tu es peut-être encore un grand enfant dans ta tête Booker, mais tu ne représentes pas la majorité. Arrête de nous emmerder avec ton Halloween et fait ton boulot, commente.

Booker T – Halloween est une tradition.

Bill DeMott – Je vais faire semblant de ne pas avoir entendu la connerie que tu viens de me sortir et je vais m'occuper de ce qu'il se passe dans le ring de l'Attitude Wrestling Corporation.



Booker T – Second main-event of the evening !

Bill DeMott – Triple H affronte Wade Barrett dans quelques secondes. Wade Barrett, qui aurait dû faire exploser le cul de mon partenaire Booker T à la place de celui de John Cena, contre l'homme qui n'a pas réussi à sortir de l'enfer avec le titre Attitude, the Game, the Cerebral Assassin, Triple H.

» FIGHT ! «
Triple H est en train de faire son habituelle entrée, mais Wade Barrett ne semble pas être d'humeur à attendre que son adversaire en finisse avec ses petites habitudes pre-match. Wade Barrett a donné un coup d'avant-bras dans la nuque de Triple H, qui se retrouve à l'extérieur du ring. L'anglais relève Triple H et le balance dans le montant en acier, the Game s'écroule. Wade Barrett n'en reste pas là puisque Triple H va maintenant faire connaissance avec les escaliers en métal. Sous les huées du public et de l'arbitre, Wade Barrett continue son assaut avec une projection sur les commentateurs. Bill DeMott est mort de rire parce que Booker T en a cassé sa jolie paire de lunette de vue. Triple H se relève et commence à répondre avec des coups de poings dans l'abdomen de son adversaire. Wade Barrett donne un coup de genou pour calmer le jeu mais the Game porte un spinning spinebuster au travers de la table. Bill DeMott se fout encore une fois de la gueule de son collègue, Booker T ayant les pieds coincés sous les débris. Triple H remonte dans le ring. L'arbitre commence un décompte à l'extérieur. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, Wade Barrett remonte dans le ring juste à temps. Le vrai match commence enfin avec un jumping knee drop de Triple H. Triple H relève Wade Barrett mais l'anglais lui place un coup de tête, un uppercut européen et un double underhook suplex. Wade Barrett tente d'en terminer mais Triple H se dégage au compte de deux. Wade Barrett place maintenant son pendulum backbreaker, toujours pour le compte de deux. Wade Barrett relève lentement son adversaire et le place sur ses épaules pour le Wasteland mais Triple H renverser le tout et porte un neckbreaker. Les deux hommes, épuisés, sont au sol, au centre du ring. Triple H pose juste un bras sur Wade Barrett mais seulement pour le compte de deux. Les deux hommes se relèvent progressivement. Ils sont enfin debout. Wade Barrett fonce avec un big boot, mais Triple H passe en dessous le pied de son adversaire, revient à la charge avec un coup de pied dans l'abdomen et gratifie les fans du Pedigree sur le poseur de bombe. Triple H tente le pinfall, 1, 2 et 3.

Booker T – Wade Barrett n'est désormais plus undefeated ici à l'Attitude Wrestling Corporation. Triple H, lui, est de retour sur le chemin de la victoire après l'échec de Stainless Steel.

Bill DeMott – Wade Barrett est en train de recevoir la monnaie de sa pièce de manière progressive, et je crains que cela ne soit pas terminé en ce qui le concerne. Triple H continue de dominer l'Attitude Wrestling Corporation à sa manière, et je crains pour lui que le seul match qu'il n'ait pas gagné ici l'empêche de retoucher au titre un jour ou l'autre. Quid du championnat Attitude désormais ?


Ne pas faire attention au Great Khali, merci.

Booker T – C'est vrai, toujours pas de nouvelles de Christian Cage.

Bill DeMott – J'attends de Stone Cold Steve Austin des sanctions exemplaires envers Christian Cage et je sais connaissant l'homme que je ne serai pas déçu. Christian n'a plus que quelques secondes pour ramener son cul, parce que le show est sur le point d'arriver à son terme.

Booker T – En attendant, parlons d'Halloween.

Bill DeMott – Fuck you !
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:46

Le vrai main-event vient de s'achever et à la table des commentateurs, on commence à s'agiter un peu. Aucun doute, on sent que la fin du show approche, il y a du laxisme dans l'air.

Bill DeMott – Bon, on va pouvoir y aller cette fois, c'est terminé. C'est pas le tout, mais j'ai des choses à faire, moi.

Booker T – You have a date with Rima, huh ?

Bill DeMott – Ferme-la, Booker.

Booker T – Easy, dawg. It's just kidding man, nothing more. But, I think we'll have to wait a little bit before getting up from our chairs.

Triple H est toujours sur le ring et après avoir fait au moins deux fois le tour du ring sans aucun réel motif valable, il demande à ce qu'on lui donne un micro. C'est rapidement chose faite, mais Hunter reste planté au milieu du ring.



Tête baissée, les cheveux devant les yeux, le visage de l'assassin cérébral n'est pas celui des meilleurs jours. Il hésite à porter le micro à sa bouche une première fois, il semble tendu. Tout ceci provoque une incompréhension générale, les fans commencent à huer Hunter, les caméramans ne savent pas réellement quoi faire et c'est pareil à la table des commentateurs.


Bill DeMott – Putain, mais qu'est-ce qu'il branle à rester au milieu du ring sans rien faire ?

Booker T – Something is wrong, Bill !

Bill DeMott – Triple H ou pas, s'il se bouge pas le cul d'ici trente secondes, moi j'me casse.

Booker T – Oh come on man, wait a minute !

Sur le ring, et après une longue hésitation, Triple H se décide enfin à parler. Il lève le micro et ouvre la bouche, mais aucun son ne sort, il semble bloqué. Quelques secondes passent, et finalement, Triple H rebaisse son micro. Il ne regarde même pas autour de lui et finalement, il quitte le ring dans l'incompréhension générale, posant au passage son micro sur l'apron. Hunter remonte la rampe, cela semble terminé pour lui ce soir. Bill, lui, est sur le point de se lever quand il est vite rattrapé par ses obligations.





Une fois encore, Stone Cold ramène son cul. Il croise Triple H sur la rampe d'accès mais n'y prête même pas attention et grimpe directement sur le ring en roulant sous la première corde, et en prenant soin de prendre le micro qu'Hunter avait précédemment laissé. Steve ne perd pas de temps, il se place au milieu du ring et commence un décompte.


Stone Cold – Five... What ? Four... What ? Three... What ? Two... What ? One... What ? The time is over. What ? Christian, you're fired ! What ? And that's the bottom line... What ? 'Cause Stone Cold said so !

Aussi froid que la pierre, Steve Austin vient de renvoyer son champion du monde sans aucun remord, sans aucun sentiment et sans aucune retenue. La foule ne s'y trompe d'ailleurs pas, elle ne réagit presque pas à cette annonce, elle semble scotchée sur place.

Stone Cold – Christian a voulu jouer avec Stone Cold. What ? Il a perdu. What ? Et il est viré. What ? Mais maintenant, j'dois ranger le bordel qu'il a laissé. What ? Et moi, j'aime pas rangé. What ? J'suis plutôt du genre à foutre le bordel là où y'en a déjà. What ? Beaucoup de bordel. What ? Énormément de bordel. What ? That's why... What ? Next week... What ? I'll name two wrestlers... What ? And they'll fight for one thing... What ? The Attitude championship of the world ! What ? And if you wanna see this, gimme a hell yeah !

« HELL YEEEEAAAAAH ! »

La musique d'Austin retentit de nouveau et l'owner de la fédération lâche le micro des mains pour demander des bières. La foule l'accompagne vivement avec des encouragements et Austin descend une première bière avant de monter sur les différents coins du ring, histoire de montrer qui est vraiment le patron ici.



Christian Cage renvoyé, deux personnes vont être nommées pour se battre dans le seul but de remporter le championnat Attitude, voilà ce que l'on peut retenir de cette fin de soirée plus qu'étrange. On se donne rendez-vous la semaine prochaine, pour la nouvelle édition d'Attitude. D'ici là, nous nous quittons sur les images d'Austin enfilant les bières sur le ring.




avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum