Attitude #13.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:42

Après son match qui fut des plus éprouvant, Andy peine à récupérer, certainement une forme de fatigue physique après quatre mois de compétition intense. Au milieu du ring, les mains sur les genoux, Silent Rage respire la bouche ouverte, et transpire à grosses gouttes. Au même moment, sous le titantron, il y a du mouvement.



??? – Excuse me.

Hommage à Vickie Guerrero ou non, arrivant sur un fauteuil roulant, minerve autour du cou et homme de main attitré pour faire avancer le fauteuil, la machiavélique et perfide Lauren Leavine apparait sous les huées des fans.

Lauren Leavine – Il y a huit jours de cela, à Stainless Steel, l'homme qui se trouve en ce moment même au milieu du ring s'en est violemment prit à moi, une femme, une mère de famille. Sans aucun scrupule, j'ai été agrippée par les cheveux, et j'ai été violemment frappé en étant projeté avec une intense violence à l'extérieur du ring, me brisant au passage quelques côtes et me disloquant l'épaule. Mais ce n'est pas tout, aujourd'hui mon dos me fait atrocement souffrir, je ne peux même plus marcher. Je n'arrive même plus à effectuer les tâches les plus simples de la vie quotidienne, je suis complètement dépendante. Je ne peux même pas prendre une douche par mes propres moyens. Et tout ceci est l'oeuvre de cet homme, au milieu du ring, Andy Leavine !

« ANDY ! ANDY ! ANDY ! »

Ce n'était certainement pas l'effet voulu, mais Andy a, à présent, toute la foule derrière lui, pour le soutenir, l'encourager et le féliciter pour avoir porté une monstrueuse powerbomb sur Lauren à l'extérieur du ring la semaine dernière.



Lauren Leavine – Comment osez-vous applaudir et encourager un homme violent ? Comment pouvez-vous supporter un homme qui s'en prend à une pauvre femme sans défense qui ne voulait que le bien pour sa famille et ses enfants. You make me absolutely sick, you people !

Là, Lauren vient juste de s'attirer une heat impressionnante. Les fans ont choisi leur camp, et ce n'est certainement pas celui du sexe faible, dommage pour Lauren et pour son dos.

Lauren Leavine – Au vu des violences dont j'ai été victime, je pourrais très bien porter plainte et faire immédiatement arrêter et condamner l'homme que vous supportez tant. Je pourrais oui, mais je ne vais pas le faire. Après avoir tenté, vainement, d'utiliser une manière douce, pacifique, qui avait pour but de trouver un accord à l'amiable pour le bien de notre famille et de nos enfants, je me dois de changer mes plans. Je me dois de revoir ma stratégie de combat, et de passer à la manière forte. Cette fois, je ne vais pas faire appel au bon sens d'Andy Leavine, non. Cette fois, je vais lui imposer le sens que j'entends donné à ma vie, et à celle de mes enfants ! Et pour cela, je devais m'entourer des meilleurs. Voilà pourquoi j'ai contacté personnellement un cabinet privé qui a tout de suite accepté de me représenter et d'intervenir dans cette affaire. Ils ont de suite accepté de m'aider à obtenir et à exécuter ma vengeance, et je suis heureuse de vous présenter celle qui me représente dorénavant, la duchesse des ténèbres, Michelle McCool !

La foule ne comprend pas, et Andy semble dans la même situation. Lauren, elle, se met à chaleureusement applaudir. Après quelques secondes, une grande silhouette et une chevelure blonde se dessine au niveau du titantron, Michelle McCool rentre en scène sous des huées impressionnantes. Andy, lui, est complètement décontenancé.



Michelle McCool – Don't be upset, Andy. Tu ne fais que récolter ce que tu as toi-même semé. Voici la juste récompense de tes actes passés, que tu vas devoir assumer, à présent. Tu vois, quand ta future ex-femme est venue me voir et m'a parlé de son histoire et de son envie de se venger, je n'ai pas pu lui dire non. Non seulement parce que je suis une femme, et que je défends avec force et honneur les droits de la femme, mais aussi de par mes fonctions de ministre de l'information et ministre de la justice du grand ministère des ténèbres. Ces différents rôles me donnent un droit, et un devoir d'avertissement vis-à-vis des personnes qui aiment ce business et cette fédération, mais également un droit de punition et de réprimande vis-à-vis des personnes comme toi, Andy, qui n'hésitent pas à frapper une femme sans défense qui n'a jamais rien demandé. Pour toutes ces raisons, je suis ici pour représenter ma cliente.

« YOU SUCK ! YOU SUCK ! YOU SUCK ! »

Andy, toujours dans la stupéfaction et l'incompréhension se tourne vers la table des commentateurs et demande d'un regard presque perdu de l'aide à Booker T qui, quelques minutes auparavant, lui avait été de bons conseils. Cela n'empêche pas Michelle McCool, amusée par la scène qu'elle est en train de voir, de reprendre.

Michelle McCool – Andy, ne tourne pas la tête, c'est par ici que ça se passe. Je veux que tu regardes ta femme dans les yeux. Je veux que tu me regardes dans les yeux. Je veux que, au moins une fois dans ta vie, tu sois un homme, un vrai. Je veux qu'au moins une fois dans ta vie, tu apprennes que tes actes ont des conséquences, et que l'une d'elle fait qu'à présent, moi, Michelle McCool, je suis la nouvelle avocate de Lauren. Et tu peux me croire, Andy, si je te dis que je vais te faire subir les pire souffrances pour arriver à mes fins, c'est vraiment ce à quoi tu peux t'attendre. Je compte bien te faire plonger à ma propre manière. Il n'est pas question que tu puisses t'en sortir ainsi, et à présent je prends les choses en main pour défendre les intérêts personnels de ma cliente. Et mes méthodes n'ont vraiment rien de conventionnelles, tu peux en être sûr. Oh, tu vas même pouvoir le vérifier par toi-même dès à présent.

Michelle se met à rire alors qu'Andy ne comprend pas. Dommage pour lui, il n'a rien vu venir et se fait rapidement retourner par l'épaule et une main vient se placer autour de son cou. Etranglé avec force, Andy ne peut se défaire de l'emprise de celui que l'on considère comme le Deadman. Silent Rage a beau se débattre, rien ne peut l'empêcher de subir l'incroyable puissante du Chokeslam de l'Undertaker.



L'impact résonne dans toute l'arena et les fans se mettent rapidement à huer Lauren, Michelle et le leader du ministère des ténèbres, l'Undertaker. Rapidement, une équipe médicale arrive alors que sur la rampe d'accès, Lauren se délecte de ce spectacle non sans applaudir. Michelle McCool, elle, ne peut s'empêcher d'être satisfaite et d'envoyer une dernière parole à l'encontre d'Andy.




Michelle McCool – Courtoisie de la ministre des ténèbres.

Ce pauvre Andy ne semble définitivement pas sorti d'affaires. A présent, en plus de sa femme, il a le ministère des ténèbres sur le dos. Halloween est un jour à oublier pour Silent Rage.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:43

Il est temps pour nous de passer à la suite, qui n'est autre qu'un match en simple, en One on One, entre Alberrrtttooo Del Riiiiiioooooo et Chis Jericho. En espérant que le match va être bon.

Booker T – Ce match sera vraiment intéressant à suivre. Les deux lutteurs qui vont s'affronter maintenant on réellement des qualité sur le ring, et ils l'ont montré lors de Stainless Steel. L'un à battu Andy Leavine, l'autre Claudio Castagnoli, voyons ce qu'ils vont nous montrer ce soir.

Bill DeMott – J'ai hâte de voir Del Rio péter le bras de cette tarlouze de Jericho.



Alberto arrive avec sa magnifique voiture de collection, alors que son assistant Ricardo Rodriguez est déjà sur le ring, micro en main.

Ricardo Rodriguez – ¡ Señoras y Señores, renta de México, es de vuelta ! ¡ Él entendió inferno, pero está allí, más mucho que nunca ! ¡ El grande... Alberto Del Rio !

Bill DeMott – Mes vieux cours d'espagnol m'ont juste permis de comprendre "inferno". C'est si pourri que ça le Mexique?

Booker T – Non mais Alberto a surement dut penser qu'il ne reverrait jamais sa carte de travail, et par la même occasion, les abords du ring de l'AWC. Il revient plus fort encore, j'ai hâte de voir ça.



Bill DeMott – Jericho à quant à lui jouer avec la femme de Big Andy avant de très vite se retirer. Jericho est un lâche, ça ne fait plus aucun doute pour personne.

» FIGHT ! «
Jericho commence fort avec un Arm Drag suivit de quelques coups d'avant bras dans la tête de Del Rio. Le mexicain répond avec un Dropkick sortit d'on ne sais où, directement dans la tronche de Jericho. Del Rio sourit et attrape son adversaire pour une prise de tête. Jericho ne perd pas de temps et tend le bras pour attraper la corde, mais Del Rio ne lâche pas, et Chris lui donne des coups de coude dans l'abdomen avant de le plaquer au sol avec un Back Suplex. On ne perd toujours pas de temps, puisque Jericho attrape les jambes du Mexicain et essais de le retourner pour le Wall. Mais Del Rio est vigilant et réussit à empêcher Jericho de porter sa prise. Il l'écarte dans le coin, et l'écrase, Jericho tombe assis. Del Rio se projette dans les cordes et porte un énorme Big Boot! Il ente le tombé: 1, 2 mais pas 3. Il porte une prise de soumission sur le bras droit de Jericho. Le Lionheart est en souffrance mais il réussit à attraper une corde. lors que Jericho tente de revenir dans le match avec ses poings, Del Rio place un Enzigiri. 1, 2 et toujours pas de trois. Jericho en a marre et sort du ring pour reprendre ses esprits. Mais Del Rio est sur la troisième corde! DIVING SENTON! Non! Jericho s'est écarté et Del Rio retombe durement au sol. Il semble KO, mais Ricardo le relève et le remet sur le ring avant le compte de 10 de l'arbitre. Jericho n'en demande pas plus. Lionsault! ET Wall of Jericho, porté sur Del Rio, qui ne tiens pas longtemps. Il abandonne. Victoire de Jericho.



Booker T – Ricardo à offert Del Rio en pâturage à Chris Jericho. Très beau match.

Bill DeMott – Dommage que le match de Del Rio s’arrête sur cette Senton en dehors du ring. Une attaque suicidaire, qui lui a couté cher. Dommage pour Del Rio.

Booker T – J'aime cette Attitude du tout pour le tout. Quant à Jericho, il confirme sa victoire face à Big Andy, voyons ce que l'avenir lui réserve.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:43

Alors que les fans profitent d'un petit blanc pour faire un rapide détour aux différents stands de la fédération, d'autres profitent de ce moment pour venir sur le ring et se manifester.





Sortant en tête du cortège, Carlito, suivi de près par son frère, sa soeur, son cousin et enfin son père, arrive sous le titantron et prend rapidement la direction du ring avec sa famille. Un à un, tous les Colons entrent sur le ring et Stacy transmet bientôt le micro à l'ainé des Colon.


Carlito - Alors comme ça, Wade Barrett pose des problèmes à Steve. La blessure de Shawn Michaels pose des problèmes à Steve. Même l'absence de Shelton Benjamin pose des problèmes à Stone Cold. Mais le fait que les Colons se soient fait avoir, cela ne pose aucun problème. Oui, ma famille et moi sommes victimes d'une immense erreur qui est survenue la semaine dernière. Et pour ceux qui auraient la mémoire courte, voici un petit rappel.

Carlito ainsi que le reste de sa famille se tourne vers le titantron qui diffuse la fin du combat pour les titres par équipes. On y aperçoit Carlito et Bubba sauter de la cage et on s'arrête plus particulièrement sur le moment où Carlito touche de peu le sol avant Bubba.

Primo – That's definitely not cool.

Carlito - Non seulement ce n'est pas cool, mais en plus de cela, c'est d'une victoire dont les Colons ont été bafoués. Les images ne laissent aucun doute possible quant au gagnant de ce combat. Ce que nous répétons depuis le premier jour est bel et bien vrai. We are the best family in this industry, period. Et aujourd'hui, c'est la famille Colon qui devrait avoir en sa possession les deux ceintures de champions du monde par équipes de l'Attitude Wrestling Corporation. Aujourd'hui, nous devrions avoir de l'or autour des hanches si il n'y avait pas eu d'erreur. Voilà pourquoi ce soir, ma famille et moi-même exigeons réparation.

Primo – We want the AWC Tag Team Championships.

Les deux frères en tête, c'est toute la famille Colon qui se tourne vers le titantron en attendant l'intervention de Stone Cold pour que justice soit faite. Les secondes passent, et rien ne semble vouloir surgir, jusqu'au moment où on ne l'attendait plus.



D'un pas décidé, et le micro déjà en main, Austin descend la rampe, ne perdant pas le temps pour nous offrir son traditionnel et désormais mythique langage fleuri.


Stone Cold – What ? What ? Pour qui vous vous prenez ? What ? C'est pas parce que c'est Halloween que vous pouvez demandez n'importe quoi à n'importe qui. What ? J'suis pas une citrouille, moi. What ? Et j'suis encore moins le père noël. What ? Non, moi j'suis ce putain de redneck, buveur de bière qui encule tous les fils de pute dans votre genre qui essaient de la lui faire à l'envers.

Austin grimpe rapidement entre les cordes, le visage fermé. C'est le moment que choisit Carlito pour dire à sa famille qu'il prend les choses en main et qu'il faut qu'ils le laissent faire.



Carlito - Nous voulons simplement que justice soit faite.

Stone Cold – Vous voulez de la justice ? What ? Vous avez entendu ? What ? Cette bande d'abruti veut que justice soit faite. What ? Fine. What ? Si vous voulez obtenir la justice, vous l'aurez. What ? Mais avant, il faut me payer. What ? J'attends toujours que le perdant de votre affrontement paye la facture du bar saccagé.

Carlito - Hold on a second, Austin. Nous ne payerons rien du tout. Nous n'avons pas perdu le match, la vidé le prouve, nous sommes les gagnants. Si quelqu'un doit payer pour les réparations, c'est la famille Dudley, pas nous. N'essaie pas de nous la faire à l'envers Austin, ça ne fonctionne pas avec nous. On ne tombe pas dans le panneau, nous. Nous ne faisons pas partis des petites magouilles que tu es incapable de gérer depuis plusieurs semaines déjà. Si tu veux un conseil, tu ferais mieux de te concentrer à faire ton travail correctement au lieu de mettre ton nez partout et de voir les choses se dégrader sous ton nez.

Stone Cold – Tiens donc. What ? Un putain de Porto-Ricain veut donner un conseil à Stone Cold. What ? Tu sais quoi ? What ? Ton conseil, tu peux le reprendre et le mettre dans le prochain vole pour Porto-Rico parce que j'en ai foutrement rien à branler. What ? Clear ? What ? Vous n'êtes pas content de la manière dont je gère la fédération ? What ? Alors je ne vous retiens pas. What ? Dégagez. What ? Vous ne voulez pas payer la facture ? What ? Pas de souci. What ? Je la rembourserai avec les économies que je ferai sur vos salaires. What ? Si vous voulez vraiment ces titres, ce n'est pas en me menaçant que vous les aurez. What ? Et vous savez pourquoi ? What ? Parce qu'on ne menace pas Stone Cold Steve Austin.

Primo – You son of-...

Carlito - Easy hermano, easy. Ce que mon frère essaie de te faire comprendre, Steve, c'est que peu importe que cela soit de gré ou de force, nous obtiendrons ces titres de champions par équipes, que tu le veuilles ou non. Nous voulons ces titres, et nous les aurons.

Stone Cold – Tu sais quoi ? What ? T'es peut-être vraiment très moche. What ? T'es peut-être vraiment très con. What ? Mais tu viens de me donner un idée. What ? Je vais organiser un combat qui aura lieu dès que j'aurai quitté ce ring. What ? Et il s'agira d'un number one contender match for the AWC tag team championships.

La foule réagit plus que positivement à cette annonce et elle n'est pas la seule puisque Carlito et Primo ne peuvent s'empêcher de lever le poing en l'air, comme pour afficher qu'ils sont d'or et déjà satisfait de cette décision.



Carlito - Voilà une très bonne décision que tu viens de prendre là, Steve. Je n'ai jamais douté de tes qualités de dirigeant.

Stone Cold – Alors qu'est-ce que vous pensez de ça ? What ? Ça sera Santino Marella et Vladimir Kozlov. What ? Contre... What ? My boys... What ? Homicide and Sabian ! What ? Oh hell yeah !

Primo – Are you kiddin' us ?

Carlito - Qu'est-ce que c'est que ça ? Bordel, on demande réparation depuis tout à l'heure, nous nous sommes fait voler en beauté et nous n'avons même pas le droit à un match retour. Pour qui est-ce que tu te crois, huh ? Je ne vais pas en rester là. Nous n'allons pas en rester là, Austin. Tu peux me croire, je vais porter plainte, je vais écrire aux syndicats, je vais organiser une grève contre toi, je vais même écrire au Président des Etats-Unis s'il le faut.

Stone Cold – Alors laisse-moi te faire cadeau d'une chose. What ? Toi et toute ta petite famille de merdeux, vous êtes exemptés d'écrire votre lettre de démission. What ? You're out !

Primo – You can't do that, asshole !

Primo, fou de rage, avance vers Stone Cold et alors qu'il était sur le point de quitter le ring, le retient par l'épaule. Austin n'a pas l'air d'apprécier grandement ce geste et en moins de temps qu'il ne faut à Primo pour réagir, Stone Cold vient de lui envoyer un coup de pied dans l'abdomen pour ensuite lui porter un Stunner ! Primo est out !



Carlito - Tu vas me le payer très cher, Steve.

Stone Cold – Si tu veux me faire payer quoi que se soit, tu devras t'y prendre autrement que ton frère. What ? Now, get your ass out of my ring. What ? And that's the bottom line 'cause Stone Cold said so !

Carlito a beau lancer un regard noir en direction d'Austin, il se doit de quitter le ring en compagnie d'Orlando et de Carlos, qui s'occupent de récupérer et de trainer Primo, mais également de Stacy qui, même si son charme est des plus évident, va devoir retrouver les ruelles sombres de Porto-Rico. Say goodbye to the Colons.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:43

Les Colons sont repartis, Stone Cold aussi et les deux équipes qui vont s'affronter pour savoir qui aura la chance d'être dans le title picture lors de Frozen Throne sont déjà sur le ring. Alors que le match est sur le point de débuter, le thème song des Dudley Boys se fait entendre et ce sont les champions par équipes, Bubba Ray et Devon, qui arrivent rapidement pour venir se placer à la table des commentateurs.

Booker T – Mesdames et messieurs nous sommes rejoins, pour commenter ce match, par les champions par équipe de l'AWC, Bubba Ray et Devon Dudley.

Bill DeMott – Et merde.

Booker T – Messieurs, vos challengeurs seront décidé ce soir, des impressions ?



Bubba Ray – Oui, j'ai l'impression qu'on se fout de nos gueules. Je venais avec une bonne nouvelle, celle que ces titres par équipe sont maintenant valables pour toute l'équipe, celle que maintenant même Studley est champion. La nouvelle que, si on veut, peut être bien que ça sera Stacy et Dances With qui défendront ces titres à Frozen Throne, et qu'est ce qu'on apprend ?

Devon – On apprend qu'on s'est fait baisé. Stone Cold s'est prit pour Dieu Tout Puissant et a viré les Colons comme Dieu a viré Adam et Eve du jardin d'Eden. Austin a niqué notre crédibilité, nous, on est des gars réglos, on voulait remettre nos titres en jeu contre les Colons.

Bill DeMott – Mais oui c'est ça. Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu ? Bon, le match commence.

» FIGHT ! «
C'est parti, la cloche a sonné et le combat peut commencer. Les deux équipes sont motivés comme jamais, en jeu, une place de challengers aux titres par équipe de l'AWC, c'est sur que ça motive. Sabian commence face à Vladimir Kozlov et le russe fait parler sa puissance physique pour repousser Sabian qui sans solution passe la main à Homicide. Lui aussi heurte le bloc russe. Kozlov après une domination dans la lutte au sol fait le changement avec Santino Marella qui après quelques secondes à faire son showman rentre vraiment dans le combat. Il domine Homicide mais ce derneir revient dans le combat évitant une Clothesline et claquant un Drop Kick à la suite. Les Trouble Shootaz prennent l'avantagent et piègent Santino Marella enchaînant les changements rapides. Deux fois, Vladimir Kozlov est obligé d'intervenir pour briser les tombés adverses. Cependant alors que Sabian avait placé un puissant Scoop Powerslam, Homicide trop confiant se fait surprendre par un Arm Drag de l'italien qui plonge vers son coin... Hot Tag pour Vladimir Kozlov ! Le monstre russe se déchaîne sur Homicide et place un puissant Inverted DDT !



Booker T – Marellov sont en train de devenir un équipe de premier plan, ici à l'AWC, est ce que vous aimeriez les affronter ?

Bubba Ray – Marellov, Trouble Shootaz', c'est le même combat. Ceux qui gagneront ce match gagneront surtout un ticket pour se faire botter les fesses au PPV.

Sauf qu'Homicide se libère à deux à la surprise générale. Le russe se place dans un coin et s'élance alors qu'Homicide se relève... Headbutt... Evité... 187 Cutter ! Les deux combattants sont au sol KO. Ils reprennent peu à peu leur esprit et rampent vers leur coin respectif. Santino Marella et Sabian sont prêt à bondir. Et les deux changements ont lieu. Santino et Sabian se foncent dessus... Double Clothesline ! Le combat est très équilibré, les équipes se rendant coup pour coup ou se frappant en même temps comme à l'instant. Santino Marella est le premier à se relever et il place un Spinebuster sur Sabian suivit du tombé... 1... 2... Dégagement ! Santino n'en croît pas ses yeux. Il se prépare pour le Cobra, et quand Sabian est debout il le tente mais Sabian esquive... Big Foot ! Santino Marella est au sol et Sabian va faire le changement avec Homicide. Les TroubleShootaz y vont pour une Double Suplex. L'italien est en grosse difficulté. Homicide le relève et se prépare pour son finish. Vladimir Kozlov veut intervenir mais Sabian va l'empêcher... GRINGO KILLAH ! Pinfall ! Les TroubleShootaz sont les challengers !

Sur cette victoire, Sabian rejoint son partenaire avec un micro, les challengeurs ne prennent pas le temps de célébrer, non.



Homicide – Listen up, putos. Austin, les gros Dudleys, et toute l'AWC... You're gonna learn why we are called the Trouble Shootaz' !

Les Dudleys se lèvent, échange de regards haineux entre le ring et la table des commentateurs.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:44

Nous faisons à présent un détour par la zone d'interview où l'on retrouve la merveilleuse et magnifique Trish Stratus, en compagnie de son invité du soir.

Trish Stratus – Ladies and gentlemen please welcome my guest at this time, Mark Henry.

Henry, un regard froid de tueur psychopathe pose la main sur le micro de Trish qui allait continuer de parler.



Mark Henry – No no no. C'est the World Strongest Man, Mark Henry.

Henry regarde Trish qui semble gênée, avant de reprendre.

Mark Henry – Anyway, puisque tout le monde sait qui je suis, il n'y a pas besoin de m'introduire.

Trish Stratus – En effet, Mark Henry, tu n'es à l'AWC que depuis une semaine et, déjà, tu as un match de contendership. C'est ce qu'on peut appeler une arrivée fracassante.

Mark Henry – Fracassante ? Je n'ai encore rien fait. Ce n'est que le début de l'ère de Mark Henry, une semaine et j'ai un match de challengeur, qu'est ce que ça sera dans un mois ? Je vais te le dire, Trish, dans un mois, Mark Henry sera au top de l'Attitude Wrestling Corporation.

Trish Stratus – Des paroles bien arrogantes pour un homme qui a mit quinze ans à obtenir son premier titre mondial.

Mark Henry – Don't play with my nerves ! Tu sais très bien que j'ai toujours mérité ce titre mondial. Sans le racisme et les politiques backstages, j'aurais été le premier champion du monde poids lourd afro américain à la WWE !

La colère peut aisément se lire sur le visage de l'ancien Sexual Chocolate.

Trish Stratus – Avoir été mis sur le banc de touche semble t'avoir affecté.

Mark Henry – Affecté ? Je suis en rogne ! J'ai été mis à l'écart pendant des années et des années, on a fermé les yeux sur ma vraie valeur, on m'a relégué au bas de la carte... Mais maintenant, c'est fini ! Tu veux voir ce que c'est un impact fracassant, Trish ? Regarde moi briser Edge en deux ce soir. Puis tu me regardera lui prendre son titre. Et pourquoi s'arrêter à un seul titre ? Je jouerai sur tous les tableaux, je ne dominerai pas qu'une division de l'AWC, mais toute la fédération !

Trish Stratus – Tu sembles vraiment sûr de toi.

Henry met ses mains tend ses mains devant lui, orientées vers son visage pour mieux les voir.



Mark Henry – Sûr de moi ? Regarde ces mains, Trish. Ces mains ont brisé des nuques, elles ont cassé des colonnes vertébrales en deux. Ces mains sont les armes les plus destructrices que cette planète ait jamais vue !

Trish Stratus – C'est une bonne raison d'être confiant, je le concède.

Mark Henry – Le monde de la lutte professionnelle est une jungle. A l'époque, j'étais le mâle dominant, mais mes ennemis se sont alliés pour me mettre de côté. Aujourd'hui, je reviens à la charge, plus rapide, plus agile et surtout plus fort que jamais. Je vais écraser mes opposants et reprendre le contrôle de ma meute. Je vais reprendre le contrôle de la jungle. Je vais reprendre le contrôle de MA jungle ! I am the King of the Jungle !

Trish Stratus – Et bien je te souhaite bonne chance.

L'homme le plus fort du monde balance un regard noir à l'intervieweuse maison et quitte le champ de la caméra non sans faire ressentir à tout le monde la crainte qu'il inspire.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:44

Booker T – Êtes-vous prêts pour le main-event de la soirée, suckas' ?!

Bill DeMott – Tu peux gueuler un peu moins fort ?

Booker T – Soit je gueule, soit je lis, à toi de voir, Bill.



Bill DeMott – C'est moi, ou cet enculé a laissé sa ceinture à sa salope ?

Booker T – Elle s'appelle Rim-... Lita, Bill, Lita.

Bill DeMott – Tu te fous de ma gueule, c'est ça ?

Booker T – Calm down, dawg. C'était une simple erreur de prononciation, les deux noms sont très proches, l'erreur est humaine.



Bill DeMott – On a donné une chance unique à cet enculé d'avoir un title shot, il a intérêt à en profiter, ou alors il va bouffer du low-card pendant des semaines.

Booker T – Mais il a un adv-...

Bill DeMott – La cloche sonne, le combat commence.

Booker T – Are you kidding me ?

» FIGHT ! «
La cloche vient à peine de sonner que Mark Henry s'approche déjà d'Edge, qui lui, essaye de s'éloigner le plus possible de son adversaire. Henry finit par coincer le champion dans un coin, il tente de lui envoyer une droite, mais Edge évite et enchaîne Henry de plusieurs droites successives ! Mark finit par repousser the champ' qui atterrit de l'autre côté du ring. Edge tente de prendre son adversaire par surprise, il fonce vers lui à toute vitesse, mais Mark effectue le surpassement ! Le canadien retombe lourdement sur son dos, il se relève mais the King of the Jungle l'assomme avec une violente clothesline ! Mark Henry tente le tombé, un, deux, dégagement d'Edge. Henry relève son opposant, il le balance dans les cordes, mais Edge évite, continue de se balancer dans les cordes pour prendre de la vit-... coup de coude en plein dans le visage de the Rated-R Superstar ! Le créateur du hall of pain a surpris Edge en pleine course, en lui plaçant son elbow en plein dans la face. L'arbitre va prendre des nouvelles du champion qui semble saigner du nez. Henry pousse l'arbitre, se balance dans les cordes et effectue un splash ! Il tente le pin, l'arbitre compte un, l'arbitre compte deux mais l'arbitre ne comptera pas trois. Ce dernier tente de faire reculer Mark quelques instants, pour prendre des nouvelles d'Edge, mais ce dernier l'envoie au sol avec une seule main ! Henry se retourne vers son adversaire... low blow d'Edge qui profite de l'absence de l'arbitre ! The Ultimate Opportunist balance ensuite un kick to the gut suivi du edgecution ! Edge rampe ensuite jusqu'au coin du ring pour préparer son spear.



Mark Henry se relève doucement, se retourne, Edge s'élance... clothesline d'Henry qui calme Edge ! The World's Strongest Man relève son adversaire et effectue un Snap Scoop Powerslam ! Il amène ensuite Edge juste devant le turnbuckle, avant d'y monter. Que va-t-il faire ? HOLY SHIT ! Corner Slingshot Splash de Mark Henry sur Edge ! Ce dernier ne réagit plus ! Le one time World Champion effectue le tombé sur l'eleven times World Champion, mais ce dernier se dégage au compte de deux ! Mark Henry lance un regard noir à l'arbitre en relevant son adversaire, et Edge profite de ce moment d'inattention pour le repousser jusqu'au coin ! Henry se tient le dos et Edge vient lui asséner un énorme big boot ! The Corporation champ' attend que son adversaire se relève pour effectue un missile dropk-... Mark Henry lui attrape les jambes ! Edge chute donc tête la première sur le sol, mais Henry ne lui laisse pas une seconde de répit, il le soulève par les jambes et le met en position pour un running powerslam ! Le ring en a tremblé ! Mark Henry se relève, attrape Edge par les cheveux et le soul-... non, Edge le repousse et effectue un missile dropkick, réussi cette fois ! Henry se relève tout étourdi et spear d'Edge ! Ce dernier enchaîne avec le compte de trois pour remporter le combat.



Booker T – Visiblement, Bill préfère me couper la parole et donc m'empêcher de faire mon job de commentateur, je vais donc m'abstenir de tout commentaire sur ce main-event.

Bill DeMott – Je n'ai pas grand chose à dire, moi non plus.

Booker T – You know what, suckas' ? C'est la discussion la plus passionnante que je n'ai jamais eu l'occasion d'avoir avec quelqu'un.

Bill DeMott – Moi, je sais quelque chose d'autre, et cette chose c'est que Chris Jericho n'est surement pas venu pour fêter avec Edge sa victoire.

En effet, Jericho débarque dans l'arène, tranquillement. Edge le remarque et arrête sa célébration, mais contre toute attente, c'est Henry qui attrape le champion et qui lui assène son World's Strongest Slam ! The King of the Jungle semble très frustré après sa défaite. Et alors que ce dernier s'en va, Jericho monte sur le ring, court vers les cordes et bondit dessus pour effectuer son lionsault ! Edge se tord de douleur au sol, mais Y2J ne compte pas s'en arrêter là. Il applique son Walls of Jericho au champ'.



Edge tape au sol, mais ça ne sert absolument à rien. Des officiels arrivent en courant pour séparer les deux hommes, mais Jericho lâche tout seul sa prise. Il s'empare ensuite de la ceinture et la soulève au-dessus du corps d'Edge. The King of Bling-Bling vient d'envoyer un message très clair au champion de la Corporation.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:44

Si vous pensiez que l'Attitude placé sous le signe d'Halloween était déjà terminé vous vous trompez. On part illico-presto direction les backstages on l'on retrouve Wade Barrett marchant à travers les couloirs, le regard sombre mais déterminé. L'anglais avance rapidement.



Sauf que Trish Stratus passe par là et ne compte pas le laisser partir sans explication. La vue de la canadienne semble énerver Wade Barrett.


Trish Stratus – Wade, j'aimerai te poser deux-trois questions.

Wade Barrett – Je refuse de répondre à de quelconques questions.

Trish Stratus – Rien qu'une petite interview. Tu as été arrêté par le SWAT, tu es l'auteur de l'attentat à la bombe qui a eu lieu lors de Ground Zero. Tu dois donner des réponses.

Wade Barrett – Passe ton chemin Stratus, je n'ai rien à dire.

Wade Barrett écarte Trish Stratus de la main et continue son chemin quand une voix l'interpelle.

??? – Ça tombe bien, moi je n'ai pas de question à te poser, juste des comptes à régler avec toi.



La caméra se décale pour laisser apparaître Alberto Del Rio sous les acclamations du public dans l'arène qui prend parti pour le mexicain.

Wade Barrett – Je ne veux pas parler à un minable comme toi. Dégage.

Alberto Del Rio – J'en ai rien à faire de tes problèmes, j'en ai rien à faire que t'ais fait exploser la voiture dans laquelle se trouvait John Cena même si c'est juste une énorme preuve de faiblesse. Moi j'ai un différent avec toi, et c'est d'homme à homme que je veux régler ça.

Wade Barrett – Qu'est-ce que tu me veux ?

Alberto Del Rio – Tu vois, j'ai réglé mes problèmes avec Claudio Castagnoli. Je suis revenu et je l'ai renvoyé chez lui, mais je n'ai pas oublié l'aide que tu lui as apporté et quand je vois que l'incapacité des services d'ici à traiter convenablement une affaire, je me suis dit que c'était à moi de prendre cette histoire en main.

Wade Barrett – T'affronter serait me rabaisser à un niveau que je ne peux atteindre. Vas trouver d'autres personnes sur qui taper et ne t'avises pas de rester trop longtemps ici si tu ne veux pas en subir les représailles.

Alberto Del Rio – Mamamia ! Tu vas placer une bombe dans ma voiture Wade ? Dommage j'en ai beaucoup, à toi de trouver laquelle j'utiliserai pour ma prochaine entrée. Ce n'est pas parce que j'ai déjà combattu ce soir que j'ai peur de combattre une seconde fois.

Wade Barrett – Si tu avais battu Chris Jericho, je t'aurai peut-être accordé un peu plus d'importance mais vois-tu ce n'est pas le cas. Je sais bien que tu as peur de subir une deuxième défaite dans la même soirée.

??? – Vous allez fermer vos putains de grande gueule à un moment ou quoi ? Vous commencez à me les briser bande d'enculés !



Nouvelle explosion du public. Wade Barrett et Alberto Del Rio font volte-face et ferment leur gueule en voyant débarquer Stone Cold Steve Austin. Le patron de l'AWC semble de mauvais poil et si ils ne veulent pas se prendre un Stunner, les deux autres feraient bien de se taire.

Stone Cold Steve Austin – Putain ! Il reste plus une seule bière. Au lieu de rester là comme un sapin de Noël va donc en acheter Rodrigo.

Alberto Del Rio hésite à intervenir mais préfère s'abstenir au contraire de Wade Barrett.

Wade Barrett – Steve, si je...

Stone Cold Steve Austin – Mauvaise pioche mon pote. Je t'avais prévenu que tu devais fermer ta gueule. Déjà qu'à cause de toi je me retrouve avec une merde énorme à régler faut en plus que je te botte le cul. Non, j'ai mieux que ça. Tu vas combattre maintenant. Dépêches toi d'aller sur le ring, tu vas te battre ce soir.

Wade Barrett – Mais je...

Stone Cold Steve Austin – Et c'est contre... Triple H !

Stone Cold Steve Austin s'efface alors, suivit de prêt par Alberto Del Rio qui lance un dernier regard noir à Wade Barrett. Il ne reste que l'anglais qui va affronter Triple H. L'anglais semble déboussolé. Quel fin de show énorme à prévoir.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:45

Booker T – Trick or treat ?

Bill DeMott – Shut the fuck up !

Booker T – Joyeux Halloween tout le monde.

Bill DeMott – Ta fête d'Halloween, tu sais où tu peux te la foutre ? Dans ton cul, exactement, et au fond, à droite. Aucun fan de l'Attitude Wrestling Corporation porte quelconque attention à cette journée, et tu sais pourquoi ? Parce que tout le monde se moque d'Halloween. Halloween sucks !

Booker T – Come on ! Des enfants regardent ce programme, tu ne peux pas parler d'Halloween comme ça. Tu as toi même des enfants, dawg.

Bill DeMott – Ne parle surtout pas de mes gosses, ne parle plus du tout de ma vie privée désormais. Mes gosses ne fêtent pas Halloween. Mes gosses ne mendient pas des sucreries chez les voisins, pour qui tu nous prends ?



Booker T – Tes enfants ne sont pas les seuls enfants sur terre, et beaucoup d'entre eux fêtent Halloween et regardent l'Attitude Wrestling Corporation.

Bill DeMott – Excuse me ? We are PG 16 since Stainless Steel, dumbass ! Tu crois vraiment que les adolescents d'au moins 16 ans sont en ce moment même en train de célébrer Halloween, huh ? Tu es peut-être encore un grand enfant dans ta tête Booker, mais tu ne représentes pas la majorité. Arrête de nous emmerder avec ton Halloween et fait ton boulot, commente.

Booker T – Halloween est une tradition.

Bill DeMott – Je vais faire semblant de ne pas avoir entendu la connerie que tu viens de me sortir et je vais m'occuper de ce qu'il se passe dans le ring de l'Attitude Wrestling Corporation.



Booker T – Second main-event of the evening !

Bill DeMott – Triple H affronte Wade Barrett dans quelques secondes. Wade Barrett, qui aurait dû faire exploser le cul de mon partenaire Booker T à la place de celui de John Cena, contre l'homme qui n'a pas réussi à sortir de l'enfer avec le titre Attitude, the Game, the Cerebral Assassin, Triple H.

» FIGHT ! «
Triple H est en train de faire son habituelle entrée, mais Wade Barrett ne semble pas être d'humeur à attendre que son adversaire en finisse avec ses petites habitudes pre-match. Wade Barrett a donné un coup d'avant-bras dans la nuque de Triple H, qui se retrouve à l'extérieur du ring. L'anglais relève Triple H et le balance dans le montant en acier, the Game s'écroule. Wade Barrett n'en reste pas là puisque Triple H va maintenant faire connaissance avec les escaliers en métal. Sous les huées du public et de l'arbitre, Wade Barrett continue son assaut avec une projection sur les commentateurs. Bill DeMott est mort de rire parce que Booker T en a cassé sa jolie paire de lunette de vue. Triple H se relève et commence à répondre avec des coups de poings dans l'abdomen de son adversaire. Wade Barrett donne un coup de genou pour calmer le jeu mais the Game porte un spinning spinebuster au travers de la table. Bill DeMott se fout encore une fois de la gueule de son collègue, Booker T ayant les pieds coincés sous les débris. Triple H remonte dans le ring. L'arbitre commence un décompte à l'extérieur. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, Wade Barrett remonte dans le ring juste à temps. Le vrai match commence enfin avec un jumping knee drop de Triple H. Triple H relève Wade Barrett mais l'anglais lui place un coup de tête, un uppercut européen et un double underhook suplex. Wade Barrett tente d'en terminer mais Triple H se dégage au compte de deux. Wade Barrett place maintenant son pendulum backbreaker, toujours pour le compte de deux. Wade Barrett relève lentement son adversaire et le place sur ses épaules pour le Wasteland mais Triple H renverser le tout et porte un neckbreaker. Les deux hommes, épuisés, sont au sol, au centre du ring. Triple H pose juste un bras sur Wade Barrett mais seulement pour le compte de deux. Les deux hommes se relèvent progressivement. Ils sont enfin debout. Wade Barrett fonce avec un big boot, mais Triple H passe en dessous le pied de son adversaire, revient à la charge avec un coup de pied dans l'abdomen et gratifie les fans du Pedigree sur le poseur de bombe. Triple H tente le pinfall, 1, 2 et 3.

Booker T – Wade Barrett n'est désormais plus undefeated ici à l'Attitude Wrestling Corporation. Triple H, lui, est de retour sur le chemin de la victoire après l'échec de Stainless Steel.

Bill DeMott – Wade Barrett est en train de recevoir la monnaie de sa pièce de manière progressive, et je crains que cela ne soit pas terminé en ce qui le concerne. Triple H continue de dominer l'Attitude Wrestling Corporation à sa manière, et je crains pour lui que le seul match qu'il n'ait pas gagné ici l'empêche de retoucher au titre un jour ou l'autre. Quid du championnat Attitude désormais ?


Ne pas faire attention au Great Khali, merci.

Booker T – C'est vrai, toujours pas de nouvelles de Christian Cage.

Bill DeMott – J'attends de Stone Cold Steve Austin des sanctions exemplaires envers Christian Cage et je sais connaissant l'homme que je ne serai pas déçu. Christian n'a plus que quelques secondes pour ramener son cul, parce que le show est sur le point d'arriver à son terme.

Booker T – En attendant, parlons d'Halloween.

Bill DeMott – Fuck you !
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 0:46

Le vrai main-event vient de s'achever et à la table des commentateurs, on commence à s'agiter un peu. Aucun doute, on sent que la fin du show approche, il y a du laxisme dans l'air.

Bill DeMott – Bon, on va pouvoir y aller cette fois, c'est terminé. C'est pas le tout, mais j'ai des choses à faire, moi.

Booker T – You have a date with Rima, huh ?

Bill DeMott – Ferme-la, Booker.

Booker T – Easy, dawg. It's just kidding man, nothing more. But, I think we'll have to wait a little bit before getting up from our chairs.

Triple H est toujours sur le ring et après avoir fait au moins deux fois le tour du ring sans aucun réel motif valable, il demande à ce qu'on lui donne un micro. C'est rapidement chose faite, mais Hunter reste planté au milieu du ring.



Tête baissée, les cheveux devant les yeux, le visage de l'assassin cérébral n'est pas celui des meilleurs jours. Il hésite à porter le micro à sa bouche une première fois, il semble tendu. Tout ceci provoque une incompréhension générale, les fans commencent à huer Hunter, les caméramans ne savent pas réellement quoi faire et c'est pareil à la table des commentateurs.


Bill DeMott – Putain, mais qu'est-ce qu'il branle à rester au milieu du ring sans rien faire ?

Booker T – Something is wrong, Bill !

Bill DeMott – Triple H ou pas, s'il se bouge pas le cul d'ici trente secondes, moi j'me casse.

Booker T – Oh come on man, wait a minute !

Sur le ring, et après une longue hésitation, Triple H se décide enfin à parler. Il lève le micro et ouvre la bouche, mais aucun son ne sort, il semble bloqué. Quelques secondes passent, et finalement, Triple H rebaisse son micro. Il ne regarde même pas autour de lui et finalement, il quitte le ring dans l'incompréhension générale, posant au passage son micro sur l'apron. Hunter remonte la rampe, cela semble terminé pour lui ce soir. Bill, lui, est sur le point de se lever quand il est vite rattrapé par ses obligations.





Une fois encore, Stone Cold ramène son cul. Il croise Triple H sur la rampe d'accès mais n'y prête même pas attention et grimpe directement sur le ring en roulant sous la première corde, et en prenant soin de prendre le micro qu'Hunter avait précédemment laissé. Steve ne perd pas de temps, il se place au milieu du ring et commence un décompte.


Stone Cold – Five... What ? Four... What ? Three... What ? Two... What ? One... What ? The time is over. What ? Christian, you're fired ! What ? And that's the bottom line... What ? 'Cause Stone Cold said so !

Aussi froid que la pierre, Steve Austin vient de renvoyer son champion du monde sans aucun remord, sans aucun sentiment et sans aucune retenue. La foule ne s'y trompe d'ailleurs pas, elle ne réagit presque pas à cette annonce, elle semble scotchée sur place.

Stone Cold – Christian a voulu jouer avec Stone Cold. What ? Il a perdu. What ? Et il est viré. What ? Mais maintenant, j'dois ranger le bordel qu'il a laissé. What ? Et moi, j'aime pas rangé. What ? J'suis plutôt du genre à foutre le bordel là où y'en a déjà. What ? Beaucoup de bordel. What ? Énormément de bordel. What ? That's why... What ? Next week... What ? I'll name two wrestlers... What ? And they'll fight for one thing... What ? The Attitude championship of the world ! What ? And if you wanna see this, gimme a hell yeah !

« HELL YEEEEAAAAAH ! »

La musique d'Austin retentit de nouveau et l'owner de la fédération lâche le micro des mains pour demander des bières. La foule l'accompagne vivement avec des encouragements et Austin descend une première bière avant de monter sur les différents coins du ring, histoire de montrer qui est vraiment le patron ici.



Christian Cage renvoyé, deux personnes vont être nommées pour se battre dans le seul but de remporter le championnat Attitude, voilà ce que l'on peut retenir de cette fin de soirée plus qu'étrange. On se donne rendez-vous la semaine prochaine, pour la nouvelle édition d'Attitude. D'ici là, nous nous quittons sur les images d'Austin enfilant les bières sur le ring.




avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude #13.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum