Attitude 14.

Aller en bas

Attitude 14.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 20:41

Milieu de semaine, au tribunal de Tampa, en Floride. La première audience concernant la garde des enfants d'Andy va débuter d'ici quelques instants et pour l'occasion, nos caméras sont présentes. Andy est assis et attend patiemment son heure alors que Lauren, elle, est en pleine discussion avec son avocate, Michelle McCool. Au même moment, accompagné de sa femme, Booker T arrive auprès de son poulain.



Booker T – Hey big Andy ! Wassup, big boy ?

Andy Leavine – Oh Booker, tu es venu, c'est gentil. Et je vois que tu n'es pas venu tout seul.

Booker T – I can't let you alone with all this sharks. By the way, let me introduce to you my wife, Sharmell.

Sharmell – Enchantée, même si j'aurai préféré que cela soit dans d'autres circonstances.

Andy Leavine – Nous sommes d'accord là dessus, plaisir partagé.

??? – Asseyez-vous, l'audience va commencer.

Bill DeMott apparait à son tour aux côtés d'Andy, mais l'échange de politesses sera pour plus tard, ils ont tout juste le temps de s'asseoir que le juge prend la parole, alors que Lauren est déjà assise à la barre.



Judge – Je déclare l'audience ouverte. Cette affaire concerne madame Lauren Leavine, ici présente à mes côtés, à son mari, Andy Leavine, présent dans la salle qui veulent, chacun, la garde de leurs enfants en vu du divorce qui sera prononcé très bientôt. A présent, commençons si vous le voulez bien. Maitre McCool, la parole est à vous.

Si tu sens le juge un peu ripou, c'est complètement normal. Michelle McCool, elle, se lève et prend place près de la barre où se trouve sa cliente, Lauren Leavine.

Michelle McCool – Merci, votre honneur. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je voudrais exposer les différents faits concernant cette histoire à travers des questions que je vais poser à ma cliente. Madame Leavine, est-il vrai que votre mari ici-présent a eu une relation extra-conjugale avec une employée de l'Attitude Wrestling Corporation pendant votre mariage ?

Lauren Leavine – Tout à fait. Mon mari m'a ouvertement trompée devant les caméras du monde entier en entretenant une relation qui allait au delà du professionnalisme avec Trish Stratus.

Booker T – Objection !

Judge – Objection rejetée, poursuivez maitre McCool.

Booker T se rassoit, il rumine cette objection qu'il estimait plus que valable. Tout ceci n'empêche pas Michelle McCool de continuer à poser ses questions à sa cliente.

Michelle McCool – Une autre question me vient à l'esprit. Est-ce que votre mari s'est occupé de vous et de vos deux enfants depuis qu'il est parti dans le Texas pour réaliser son rêve de travailler pour une grande fédération de lutte ?



Lauren Leavine – Absolument pas. Mon mari a quitté le foyer à la fin du mois de juin et à part quelques coups de fils qui devenaient de moins en moins fréquents, je ne l'ai pas vu rentrer à la maison une seule fois depuis le jour de son départ. Pas une seule fois il n'a revu sa propre famille, préférant la compagnie d'une charmante jeune femme bien plus en forme physiquement qu'une mère de famille qui se donne corps et âme pour élever ses enfants du mieux qu'elle peut et ce, malgré l'immense fatigue qu'elle a dû aux deux travails qu'elle doit accumuler pour gagner suffisamment d'argent pour pouvoir payer les frais de maison, la nourriture et la nourrice pour garder mes enfants.

Michelle McCool – Vous voulez dire que pas une seule fois votre mari n'a eu la décence de vous envoyer une partie du salaire qu'il gagne chaque mois afin que vous puissiez payer les factures ou la nourriture ?

Lauren Leavine – Pas le moindre billet, pas la moindre pièce, ni même le moindre chèque ou virement bancaire. Andy a oublié qu'il avait une famille dès qu'il a atterrit au Texas.

Booker T – Objection !

Judge – Objection rejetée, rasseyez-vous monsieur T.

Booker T – Oh come on !

Booker T se rassoit une nouvelle fois, il commence vraiment à chauffer et il faut toute la douceur et le calme de sa femme pour qu'il n'explose pas. Bill, lui, reste étonnement silencieux, tout comme Andy, pour le moment.



Judge – Veuillez nous excuser pour cette interruption, madame.

Lauren Leavine – Ne vous inquiétez pas, je suis habituée à voir ce genre de choses à présent. La fédération dans laquelle mon mari se trouve est certainement la moins politiquement correcte de nos jours. Et, après tout, cela ne m'étonne pas que mon mari ait pu changer à ce point lorsque l'on par qui il a été formé.

Booker T est retenu par Sharmell, et Bill, lui, il vient de bouffer les feuilles du dossier pour ne pas dire quelque chose qui pourrait compromettre la suite du procès pour Andy. Elle vient de faire mouche, Lauren.

Michelle McCool – J'aurai une dernière chose à vous montrer, monsieur le Juge, et à vous, qui êtes présents aujourd'hui dans cette salle. Ceci est une vidéo montrant que Andy est un homme violent et qu'il n'hésite pas à frapper sa femme.

Judge – Allez-y, montrez nous ceci.

McCool est maline, et elle offre donc à la vue de tout le monde l'extrait de la vidéo montrant Andy portant une powerbomb sur Lauren à l'extérieur du ring à l'occasion de Stainless Steel.

Michelle McCool – J'ai terminé monsieur le Juge, je pense que cet extrait est suffisant pour montrer à quel point monsieur Leavine est loin d'être la personne qu'il prétend être.



Booker T – Objection !

Sharmell – Calme toi, mon chéri.

Judge – Objection rejetée, apprenez à vous maitriser !

Andy Leavine – Enough ! I heard too much from this slut !

Michelle McCool – Objection, votre honneur.

Judge – Objection accordée, veuillez cesser cela de suite, sinon je suspend immédiatement l'audience, et vous serez très mal embarqué pour votre prochaine audience.

Cette fois s'en est trop pour Booker qui se lève et pointe son doigt en direction du juge.

Booker T – Objection ! This ain't fair !

Judge – Taisez-vous ! Je ne...

Andy Leavine – Non, vous fermez-là ! Tout ce que j'entends depuis tout à l'heure n'est qu'un putain de tissu de mensonge ! On cherche à me causer du tort, et vous n'êtes pas un juge équitable ! You're just a piece of crap !

Booker T – calm down, Andy.



Booker, bien qu'énervé lui aussi, tente de calmer les ardeurs d'Andy qui est fou de rage. Bill ne semble pas de cet avis et se lève à son tour, et il va même jusqu'à bousculer son compère de la table des commentateurs pour lui dire de la fermer.

Bill DeMott – Non, laisse-le s'exprimer ! Il est en train de se faire enculer, et tu voudrais qu'il ferme sa gueule comme s'il avait tort ?

Booker T – J'essaie de l'aider pour qu'il ne s'enfonce pas.

Bill DeMott – Alors laisse-moi te dire que tes méthodes, c'est de la merde.

Booker T – Ah oui ? C'est vrai que question relation de mariage tu t'y connais pas mal, toi. Au fait, tu comptes présenter Rima à ta femme ?

Bill DeMott – Moi, au moins, c'est moi qui porte les couilles dans mon couple.

La tension monte entre les deux commentateurs qui se rapprochent front contre front. Sharmell ne peut même pas intervenir, Booker l'ayant repoussé d'un revers de bras. Andy, lui, s'approche du juge et lui dit ses quatre vérités en face alors que Michelle McCool prend du recul au même titre que Lauren Leavine. Le Juge a beau frappé avec son marteau pour calmer les ardeurs de tout le monde, il faut l'intervention des gardes du tribunal et la suspension de la séance pour que le calme revienne. Visiblement, Andy est mal barré.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude 14.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 20:41

IT WAS LAST WEEK.
...
ATTITUDE NUMBER THIRTEEN, LIVE FROM AUSTIN, TEXAS.



Stone Cold Steve Austin commence fort son show. Il a plus de bière, tout le monde le fait chier. Christian à jusqu'à la fin de la soirée pour pointer le bout de sa truffe.



Au terme d'un match ardu, Joe Hennig montre qu'il a la plus grosse en s'imposant face à David Otunga. Première entré en matière à Attitude réussit pour le fils de Mr Perfect.



Pourtant délaissée par Bryan Denielson qui préfère la joué solo, Velvet Sky réussi à retirer le bas de Michelle McCool pour la victoire. Jolie string au passage.



Big Andy est sur le ring et nous fait par de ses problèmes. Booker T touché, par le discours du Silent Rage, se propose en conseiller conjugale.



Mais de nouveaux ennuis attendent Big Andy. Le ministère des Ténèbres se fait l'avocat du diable, et le diable se nomme Lauren Leavine.



Carlito a la preuve, les Colons auraient dût être champion. Stone Cold débarque, agacé de ce discours de pleureuse, et vire Carlito. Il organise un match pour devenir challenger aux titres des Dudleys.



Homicide et Sabian se défont des Marellov. Au prochain PayPerView ils affronterons Bubba & Devon, ou peut être même Sign Guy et Stacy. La vraie famille, ça partage même les titres.



Edge bat Mark Henry pourtant au top de sa forme. A la suite du match, Jericho, vainqueur plus tôt de Del Rio, attaque le Rated R. le Lionheart à soif de titres.



Wade Barrett traine dans les couloirs de l'AWC et tombe sur SCSA. L'anglais à un match, et c'est contre TripleH.



TripleH gagne de nouveau, mais il est devancé par Stone Cold, encore lui. Après Carlito, c'est Christian qui est viré. Le canadien n'a pas donné signe de vie, son titre sera remis en jeu au prochain PPV.



AND NOW, ATTITUDE CONTINUES
...
THIS IS ATTITUDE NUMBER FOURTEEN, LIVE FROM AMARILLO, TX.
avatar
Stone Cold Steve Austin

Messages : 488
Age : 53
Lutteur Incarné : What ?
Attitude : 3:16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude 14.

Message par Stone Cold Steve Austin le Lun 7 Nov - 20:41

ATTITUDE WRESTLING CORPORATION.